Écouter l'ambiance de Requiem
 

Partagez | 
 

 Lucy Belascain, Hunter [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chimiste in the sky

avatar

Lucy Belascain
Chimiste in the sky

Inscription : 26/02/2015

À SAVOIR
Âge : 25 ans
Couleur de parole : #26619C
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité03/10
2Volonté03/10
3Chimie07/10

MessageSujet: Lucy Belascain, Hunter [Terminé]   Jeu 26 Fév - 18:56


État civil

• Nom complet : Lucinda (Lucy) Belascain
• Race : Hunter
• Date/lieu de naissance : Valence (Espagne), le 1er Avril 2043
• Age : 25 ans (pour encore quelques jours) 

• Adresse actuelle : 4, Lambeth Road, Lambeth, Londres
• Profession : Chimiste
• Statut marital : Célibataire

• Taille / Poids : 175cm pour 68kg
• Couleur des cheveux / Yeux : Au naturel, noir/bleu, sinon, bleu/bleu.

Particularités

• Signe(s) particulier(s) : Des cheveux bleus, un masque à gaz… Et des vêtements aux couleurs très électriques.


• Une info importante ? Malgré les apparences, elle ne comprend pas toujours parfaitement l'anglais et il lui arrive de laisser un ange passer quand elle n'a aucune idée de ce qu'on lui raconte.

• Crédit avatar : Tora by Adrian Dadich

Statistiques

Aptitudes

• Dextérité : 3
• Volonté : 3
• Chimie : 4

• Explications : La compétence porte assez bien son nom, en réalité. Lucy est une sorte d'expert en chimie, capable des mélanges les plus fous ou les plus savants, mais aussi de reconnaître des substances avec très peu d'informations. C'est un don, en somme, né d'un travail de tous les instants.

Descriptions

Physique

En sortant de la douche, je ne peux que m'autoriser un petit rire. Cette fois-ci, la couleur a encore mieux pris que prévu. Le bleu n'est pas tout à fait franc, pas vraiment électrique, mais définitivement particulier. Je ne dirais pas qu'il fait ressortir mes yeux, parce que ce n'est pas le but, mais les deux nuances vont assez bien ensemble. Le bleu appelle le bleu, en quelque sorte. D'un geste un peu blasé, je peigne mes cheveux désespérément raides, les attachant en une courte queue de cheval. Un peu de fard à paupière, un peu de mascara, et voilà, j'ai l'air d'une femme. Difficile à croire, sinon, avec le masque à gaz qui me mange la moitié du visage et que je ne quitte presque jamais. Il cache la très vilaine cicatrice qui court le long de ma jugulaire, et une bouche trop charnue que je n'apprécie pas. En plus d'être utile et efficace, dans mon métier.

J'assortis le tout d'un imper bleu fluo, doublé de fourrure effet tigre blanc, mon manteau préféré. Il a des gueules de tigre sur les manches qui ont l'air de me manger les mains… J'adore. J'y ajoute des mitaines en fourrure blanche et une casquette, parfois bleue, parfois jaune, parfois rose. Pour le reste, j'ai mis un pantalon en cuir noir moulant, histoire de bien faire ressortir mes jambes musclées, assorties à de belles rangers fourrées. Et un t-shirt sombre qui fait ressortir ma peau légèrement mate et cache un peu mon absence flagrante de poitrine. Pas de bijoux, pas de piercings, pas de tatouages… La sobriété, mes amis, il n'y a que ça de vrai...

Caractère

La plupart des gens me trouvent folle. Je ne vois pas vraiment d'où leur vient l'idée… Ce n'est pas comme si j'étais fondamentalement incapable de respecter qui que ce soit, de vouvoyer les gens, de les traiter comme des supérieurs. Ou comme si j'aimais un peu risquer ma vie à expérimenter. Je suis foncièrement quelqu'un de très simple. Donnez-moi des alambics, des becs, des pipettes et autres et… surtout ne venez pas m'emmerder dans ma grotte. Je n'ai rien contre les gens, mais la plupart ne comprennent pas mon humour et me traitent comme une débile parce que je ne réfléchis pas vraiment comme le commun des mortels (ou des immortels, si on part comme ça). Finalement, je comprends mieux pourquoi mes parents m'ont envoyée à Londres, ils cherchaient certainement à se débarrasser de moi...

Possessions

Difficile de décrire exactement tout ce que possède Lucy. C'est un amas indescriptible et très peu organisé de vêtements et de… cochonneries. Cependant, dès lors que l'on passe la porte de son laboratoire, tout est ordonné, étiqueté, épousseté, et d'une propreté éclatante. Au-delà de ça, elle possède bien évidemment son masque à gaz qui, outre son aspect esthétique, est un modèle de dernière génération.

Juicio Final : Il s'agit de l'arme de Hunter de Lucy. Elle est loin d'être discrète, mais elle serait héritée, selon la légende, d'un ancêtre qui se serait inspiré de la lance de l'Archange Saint Michel. Il s'agit en fait d'une bardiche, arme d'hast d'environ deux mètres, et dotée d'une lame proche de celle d'une hache, bien que plus longue et plus fine. Elle est dotée donc, d'une lame d'un côté, et d'une pointe de l'autre. Le bois est gravé de représentations de l'Archange et la lame est gravée de textes bibliques.

Histoire

Entourage

Christobel Alcaraz: Mère et Hunter de la famille Alcaraz. Spécialiste de la rapière. Les deux femmes ne sont pas vraiment proches et Christobel a bel et bien cherché à se débarrasser de Lucinda en l'envoyant à Londres. En plus de vouloir qu'elle soit un peu plus utile.

Marco Alcaraz : Grand-père et ancien Hunter. A la retraite forcée suite à une grave blessure qui l'a amputé des deux jambes. Il a légué l'arme de la famille de sa femme, les Belascain, à Lucinda. Il l'aime énormément malgré sa folie douce, et il est celui qui a rédigé sa lettre de recommandation.

Histoire

La naissance est un événement troublant, perturbant, et dont personne ne se souvient. Fort heureusement, parce que pour avoir assisté à celle de mon petit frère, c'est vraiment immonde. Je me demande si j'étais aussi laide, à l'époque. Probablement. Pourtant, je pensais bien que lui ne garderait pas les prunelles céruléennes qui me valent d'étranges regards chaque fois que ma grand-mère ou que les autres Hunters portent les yeux sur moi. Mon grand-père s'en contrefiche, lui, et il préfère m'entraîner plutôt que parler. Il est dur, très, n'hésite pas à me faire cracher du sang si cela peut me rendre meilleure. Mais au moins, il ne me juge pas.

Ils croient tous que je ne m'en rends pas compte. Et dans la plupart des cas, ils auraient certainement raison. Sauf que je suis un peu moins bête que j'en ai l'air, et j'ai tendance à m'ennuyer rapidement, pendant les leçons théoriques, les apprentissages par cœur. Rien de tout ça ne me passionne, franchement. En revanche, j'aime la cuisine, les mélanges, les… expériences. Je vois le visage déçu de ma mère chaque fois que je me tourne plutôt vers une pipette que vers les armes d'exercice. Déçue, oui, comme si elle avait su que c'était une erreur de ne pas me concevoir avec un autre Hunter.

Elle ne savait pas comment gérer cette enfant. Ce n'était pas exactement qu'elle ne l'avait pas voulue, non. Mais elle ne se serait jamais attendue à ce résultat. Ce n'était pas une chasseresse. C'était une foutue ratte de laboratoire. Comme son père, dont elle ne saurait jamais rien. Sa volonté seule s'était exprimée, sur ce point. Ne pas lui en parler, ne pas évoquer cette histoire qui n'avait duré qu'un bref instant, avant que Dmitri ne soit pris en otage et déchiqueté par un vampire. Alors qu'elle-même était enceinte jusqu'aux yeux et incapable de le défendre. Elle avait détesté cette enfant d'avoir permis cela. Elle l'avait détestée d'avoir tué cet homme qu'elle aimait. Et, au final, elle la détestait toujours de tant lui ressembler. Pas tant physiquement, malgré ses yeux trop pâles. Mais son caractère, tête-en-l'air, renfermé, monomaniaque, presque, était le même. Et son amour pour les expériences et la chimie… Elle n'avait pas cru que ce serait génétique, mais apparemment, elle s'était trompée...

Je n'avais pas cru qu'elle pourrait mourir. Ma grand-mère, autrement appelée la vieille carne, n'aurait pas dû pouvoir succomber. Et pourtant, elle se faisait vieille, j'en étais consciente. Mais elle avait Marco. Il serait mort pour elle. Il était juste infirme. Je pensais qu'il ne s'en remettrait pas. En un sens, j'avais raison. Je vois que ça le tue à petit feu, de voir les autres partir, les uns après les autres, en mission, alors que lui-même est coincé là, sans pouvoir rien faire. Il a même remisé Juicio dans une armoire, malgré sa valeur. Je me demande ce que je vais pouvoir faire pour le sortir de sa torpeur…

Il aurait dû mourir, il le savait. A sa place, pour elle. Il s'était forgé pour ça, n'avait travaillé que pour la sauver. Et pourtant, au moment fatidique, elle s'était jetée exactement là où il ne fallait pas. Il voyait encore défiler devant ses yeux la scène. Le corps tordu, déchiré, déchiqueté, la colonne vertébrale, blanche, si blanche, au milieu de tout ce sang, de toute cette chair à vif, de toute cette peau percée. Il avait voulu se précipiter, et il avait perdu de vue l'ennemi. Il voyait encore son regard fou alors qu'en désespoir de cause, il balançait la bardiche qu'il ne savait manier, fauchant la tête du meurtrier en même temps que ses jambes. L'arme ne coupait pas si bien que cela, non. Mais le vampire était parti avec ses membres, et le reste des détails, il ne voulait pas y songer…

Il poussa un soupir en regardant le meuble dans lequel il avait enfermé l'arme. Il ne savait plus qu'en faire, à qui la confier. Christobel utilisait l'arme des Alcaraz qu'il lui avait cédée, Javier était encore bien trop jeune pour la manier et… Il sursauta dans son fauteuil roulant en entendant l'explosion qui fit trembler les vitres de la demeure. Il se frappa le front de la paume et s'activa sur les roues du fauteuil pour se rendre là où elle avait installé son laboratoire. Il avait refusé un moyen de transport plus automatisé, il voulait conserver au moins une partie de sa force. Songer à tout pour ne pas voir les dégâts. Et ce fut pire que ce qu'il aurait pu imaginer.

La première chose qu'il vit fut la porte enfoncée, la fumée lourde, âcre, qui s'échappait des fissures, les débris de verre partout. Il lutta un instant contre les gonds avant de parvenir à arracher le battant, apercevant sa petite-fille, étendue par terre, la joue et la mâchoire, sa peau semblable à de la cire fondue, béante, ouverte, baignant dans son sang. Le sien ne fit qu'un tour alors qu'il se jetait par terre et rampait jusqu'à elle pour faire pression sur la blessure, hurlant pour faire venir de l'aide. Il ne la perdrait pas elle aussi, hors de question...


Je n'entends rien. C'est terrifiant, de ne rien entendre. Juste un sifflement, persistent, aigu, générateur d'une nausée presque violente qui me secoue alors qu'on me fait basculer sur le côté. J'ai froid. Je ne sens plus grand-chose aux extrémités. Et j'ai l'impression d'avoir la gorge en feu. C'est terrible, cette souffrance, cette douleur à nulle autre pareille. Je me demande si je vais mourir. Je n'ai pas envie. J'ai l'impression de n'avoir rien accompli, encore. De n'avoir pas fait mon devoir envers ma famille. De n'avoir rien découvert. Vous m'avez entendue ? JE NE VEUX PAS MOURIR ! Je refuse, je me rebelle. JE décide, à partir d'aujourd'hui ! Et je vivrai. Point barre. Parce que je l'ai dit. Et je deviendrai une vraie petite Hunter, même si je n'ai jamais été trop appliquée avant. Mais ça, c'est seulement si Marco n'a pas abandonné avant. Le résultat a dépassé mes prévisions, mais si ça le fait revenir à lui, j'aurais gagné mon pari en risquant ma peau. Ce sera réussi, non ?

Finalement, avec le recul, je me rends compte que j'avais un tout petit peu trop réussi. Non seulement il s'est attaché à faire de moi un Hunter, mais il m'a enfoncé dans le crâne que je devais être la meilleure. Il n'a rechigné devant aucune de mes excentricités, qu'il s'agisse du masque, de la couleur, des vêtements. Peu lui importe, tant que je parviens à manier l'immense bardiche. Je n'avais jamais été vraiment jolie, mais avec l'entraînement, je suis devenue musculeuse, presque masculine. J'ai commencé à sortir un peu, aussi, à chasser, comme je suis censée le faire. Je ne m'en sors pas mal en infiltration, parmi les autres, dans les boîtes, les parties clandestines, dans le milieu de la drogue. La chimie, ça mène à tout, il paraît. Quoique je n'ai pas vraiment l'occasion de tester mes produits…

Elle était prête. Et il sentait la tension. Christobel ne la supportait plus. Il ne comprenait pas pourquoi, mais sa fille n'avait jamais follement aimé Lucinda. Les circonstances ne plaidaient pas en faveur de l'enfant, certes, mais c'était un peu injuste. Même si elle était… spéciale. A tout le moins. Elle avait été un tantinet trop enthousiaste en l'accompagnant à Londres avec la lettre de recommandation, malgré les circonstances. Elle avait même choisi elle-même l'appartement dans lequel elle logerait en attendant de, peut-être, intégrer la branche londonienne de la Guilde, ou mieux encore, le VII. Il ne savait pas exactement ce qui s'était passé là-bas, mais la femme était rentrée seule, laissant son excentrique de petite ailleurs, loin de lui...

Londres, plein hiver 2063. Je n'avais jamais imaginé me retrouver là-bas. Je m'énerve à essayer de comprendre ce qu'on me raconte, à articuler avec mon accent à couper au couteau. Il fait un froid de canard. On veut me faire rentrer au VII. Très franchement, en quoi ont-ils besoin d'une chimiste, j'aimerais qu'on m'explique. Et en un sens, je m'en moque, je sais pourquoi je suis là. On ne voulait plus de moi à Valence. J'avais merdé. Marco, en revanche, je suis persuadée qu'il ne voulait que le meilleur. Même si les deux sont plus que réticents à l'idée de me coupler avec un vampire pour la chasse. Ils les craignent, ils les détestent. Je m'en moque. Un travail est un travail, et un partenaire, mortel ou non, restera un boulet, j'en suis intimement convaincue...

Derrière l'écran

• Comment avez-vous découvert le forum ? Pourquoi l’avoir choisi ?
Partenariat, et parce que ça m'a rappelé le JDR Vampire, qui est un univers que j'apprécie énormément.

• Êtes-vous très actif ? Moyennement actif ? Très occupé IRL ?
Entre moyennement actif et très occupé IRL, mais je préviens si j'ai des absences ou de grosses baisses de régime pour cause d'exams.

• Si vous veniez à disparaître définitivement, que devons-nous faire de votre personnage ? (le considérer comme mort, le mettre en prédéfini, etc.)
Ce que vous en voulez, je vous le cède à 100 %

• Une remarque ? Un commentaire ?
Une question, plutôt. J'espère que ça ne pose pas de souci que je n'ai pas fait l'intégration aux VII dans ma fiche, je préférais demander avant, ou faire ça IRP, ou attendre de savoir si le concept de perso plaisait… Enfin voilà, quoi...

• Avez-vous bien signé le règlement ?
ÉCRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas
Master of London

avatar

The Smog
Master of London

Inscription : 10/05/2009

À SAVOIR
Âge : Vieux
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Re: Lucy Belascain, Hunter [Terminé]   Jeu 26 Fév - 21:14

Félicitations pour ta validation !


=> Un seul point a retenu notre attention : nous pensions que Cristobel s'écrivait sans h en espagnol et que Marco était plutôt un prénom italien. Cela dit, c'est du chipotage, nous l'admettons sans peine Wink Aussi, sans plus attendre :

Tu peux désormais te lancer dans le jeu, nous te rappelons cependant que :

• Même s'il n'y a pas de limite de RP simultanés, tâche d'être cohérent et maître de tes capacités à pouvoir répondre à tes partenaires ;
• Tu peux lancer un Rp libre et attendre que quelqu'un te réponde ou bien faire une demande dans la section appropriée ici ;
• Tu peux également te servir des missions disponibles pour ton premier Rp si tu es membre du VII, plus d'informations ici ;
• N'oublie pas de remplir ton carnet de bord et ta fiche de liens au fur et à mesure de ta progression dans le jeu. Cela permet aux autres joueurs de voir où tu en es ;
• Si certaines choses restent floues, n'hésite pas à contacter un membre du Staff qui prendra à coeur de te répondre rapidement ;
• Reste le plus important pour nous, te souhaiter la bienvenue et un excellent jeu sur notre forum =)
Revenir en haut Aller en bas
 

Lucy Belascain, Hunter [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's go for a Hunt Ҩ CLAY&HUNTER [terminé]
» Lucy Testarossa [Terminée] (dernieres retouches)
» Alice Lucy Wilson. ~Être rebelle c'est refuser l'idée que le monde est figé.~ {Terminée}
» Lucy Heartfilia [Test rp terminé]
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VII : Le Requiem :: 
 :: Présentation des personnages :: Fiches Validées :: Hunters
-