Écouter l'ambiance de Requiem
 

Partagez | 
 

 [Event n°1] Insania, the Dark Fair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 26 Mar - 18:00

    Elle profite de cet éloignement passager pour se calmer, ça a l'air plus simple quand il est derrière. Pourtant, dès qu'il la rejoint, elle ressent de nouveau ce courant électrique la traverser. Il a dû cramer que y'avait un truc pas net, parce qu'il fait diversion. Putain si tu savais comme elle te remercie là, Blake. Allez, se concentrer sur sa question donc, et pas sur les mouvements de son corps qui se balance juste à côté d'elle.

    Ouais, on a qu'à faire ça. Là-bas, y'a un stand de tirs, on a qu'à aller tirer un coup ! dit-elle naturellement.

    Putain ! Elle écarquille grands les yeux et se fout une main sur la tronche. Cette phrase est tellement évocatrice de double sens que c'en est totalement affligeant. Vite, vite, une diversion !

    Ma journée hein ? Ben... Ouais, rien de spécial à vrai dire, jogging, training jusqu'à être en sueur... La routine quoi. Et toi ?

    Elle soupire. Faut vraiment que ce truc se dissipe parce qu'elle va finir par se liquéfier à force de trouver une allusion sexuelle à chaque mot qu'elle peut sortir. Ca ne lui ressemble en rien, mais alors vraiment pas ! Elle devrait peut-être partir en fait, parce que cette putain de chaleur veut pas se barrer en tout cas.

    Et paf, voilà qu'elle se prend un mec en pleine face. La tête ailleurs, elle n'a même pas eu le temps de l'esquiver et le choc l'a faite reculer jusque contre Julian, les reins rebondissants bien entre ses cuisses. Merde, nouvelle décharge, et plutôt incendiaire celle-là ! Sa main vient par réflexe agripper son poignet tandis qu'elle s'immobilise, tâchant de calmer la fureur qui s'empare de sa poitrine. Deux mâles de plus en face, dont un qui tape la discute en plus. Putain de merde, on a décidé de la punir en faisant blémir sa petite culotte pour avoir voulu conserver sa virginité ou quoi ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose07/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 26 Mar - 18:23

A nouveau Julian est interloqué. Putain si c'est une blague c'est vraiment pas drôle. Blondie n'arrête pas de sortir des phrases à double sens. Un stand de tir...pourquoi pas, lui n'est pas doué avec les armes mais on sait pertinemment qui est la pro dans le duo.
C'est étrange, elle-même semble abasourdi par les obscénités qu'elle proclame. Une sorte de syndrome de Tourette spontané peut-être.

Dans tous les cas, elle n'a pas l'air en forme, un peu blasée peut-être, elle lui raconte sa journée, dur de lui offrir une diversion. Mais en dehors du fait qu'il a l'impression de se faire allumer par une jeune femme en rut, il commence sérieusement à s'inquiéter.
Il a repoussé Lux quelques semaines plus tôt, mais il ignorait le goût de sa peau et de son sang. Comment réagirait-il si Lönnrot se jetait sur lui?
Nan, jamais elle ne ferait ça et c'est justement pendant qu'il chasse ses idées sordides qu'elle lui rentre dedans de plein fouet, dos à lui.

Il sent sa main tiède qui agrippe son poignet au passage et qui diffuse déjà une chaleur violente en lui. Sans compter son propre corps tiède collé au sien. Putain elle veut sa mort.
Il lâche un hoquet de surprise, comprenant que les auto-tamponneuses ont impliqué plus que eux-deux. Lorsque le mec l'interpelle par son prénom. Un vampire vraisemblablement du VII qui le connait. L'esprit un peu embrumé par la chaleur qui l’enivre, il à tout d'abord du mal à le remettre. Blake...ah oui, Blake Black.
Il ne le connait que de nom, et le blondinet qui se gausse derrière doit être Foster.
Avant de répondre, il déglutit difficilement pour assurer sa voix.

- Ahah, rit-il un peu nerveusement face à cette situation impossible.Black et Foster. Putain mais Black, qu'est-ce que tu fou en clown? T'es la mascotte de la fête?

La vision du vampire déguisé en clown le dégrise l'espace d'un instant, avant de se rappeler que Lönnrot est brûlante. Elle a peut-être de la fièvre? En tous cas, ça expliquerait son comportement délirant.

- On va pas pouvoir s'attarder, Lönnrot est malade, reprend-il rapidement avant que la discussion ne prenne de l'ampleur et qu'ils soient bloqués ici.

Il affiche une mine désolé, comme s'il était contraint de les quitter, avant de poser sa main libre sur la taille de sa coéquipière pour l’entraîner plus loin, là où la foule est bien moins dense.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de loup-garou

avatar

Lux McArthur
Coeur de loup-garou

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 20
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Manipulation07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 26 Mar - 18:42

-...

Ben si ça va, enfin non... Mais elle pouvait pas s'expliquer, putain de chiottes. Et elle avait une soudaine envie de boire un grand baquet d'eau de javel. Heureusement, Josh l'entrainait déjà plus loin, ça lui laisserait le temps de réfléchir à quoi dire... Enfin non, à comment lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas articuler un foutu son. Bordel.

Curieusement, Josh lui avait paru mal à l'aise et s'était empressé de l'entrainer dans les allées lumineuses. Est-ce qu'il avait vu quelqu'un qu'il voulait éviter ? Est-ce qu'il était embarrassé qu'elle lui ait dit bonjour comme ça ? Putain... Déjà que ça lui ressemblait pas de se poser autant de question mais voilà qu'en plus elle ne pouvait pas éclaircir les choses directement avec l'intéressé. La frustration était à son comble. Et puis comment ils allaient savoir s'ils s'entendaient bien s'ils ne pouvaient pas parler ?

Ils se tenaient tout près d'un stand d'animation quelconque. Enfin il fallait jeter des anneaux sur des trucs et gagner des peluches ou elle ne savait quoi. Bref, ça clignotait et ça braillait de partout, elle s'en serait bien passé mais Josh avait l'air content d'être là. Elle sortit donc un billet de sa poche et le tendit au forain en lui mimant le chiffre deux avec les doigts. Finalement c'était facile. Enfin jusque là... Ils n'avaient qu'à jouer et grignoter, partager des choses... Peut-être qu'il ne s'apercevrait pas qu'elle ne parlait pas du tout vu qu'elle n'était pas bien bavarde au départ. Elle prit la poignée d'anneaux tendus par le forain et attendit que Josh soit prêt lui aussi pour commencer à les lancer. Pas trop d'adresse, Lux, tu n'affrontes pas des vampires, tu n'es pas à l'entrainement... Voilà, fais l'andouille, rates-en un ou deux, prends l'air désolé... Quelle connerie !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


"Le plus grand ennui, c'est exister sans vivre."
Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Al'cide

avatar

Joshua Barnes
Al'cide

Inscription : 10/03/2015

À SAVOIR
Âge : 28 ans
Couleur de parole : #ffffff
Dons:
DonsTypeNiv
1Force6/10
2Bestialité5/10
3Crochetage4/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 27 Mar - 4:25

    Si les nouvelles lueurs d'éclairage le rassurèrent, l'attitude de Lux, en revanche, le laissait perplexe. De nouveau elle resta muette, et une expression de mal-être vint peindre son propre visage. Peut-être qu'elle voulait déjà rentrer ou qu'elle avait eu le temps de réfléchir au fait qu'ils valaient mieux qu'ils s'en tiennent aux échanges nuptiaux tous les deux, mais que, comme elle avait soudainement pitié de lui avec ses airs de chien battus, elle n'osait pas le lui dire clairement et cherchait comment lui fausser compagnie sans trop le vexer. D'un côté, si c'était le cas, il ne pourrait pas vraiment lui en tenir rigueur, il avait bien compris qu'elle était sauvage et qu'il était difficile pour elle de se faire amadouer mais... quand même quoi, ils avaient été honnêtes depuis le début l'un envers l'autre, alors si elle avait un problème, la moindre des choses c'était de le lui faire savoir quoi !

    Et pendant qu'il réfléchit comme un illuminé, elle semble prendre les devants vers un stand de lancer d'anneaux. Sérieux ? C'est son genre de délire ces trucs-là ? Il retient un sourire amusé, ça lui rappelle ces machins de plastique en forme d'avion, où des quilles en plastique aussi étaient dressées de part et d'autre, et que les gamins devaient lancer des cerceaux en se défiant de les atteindre du plus loin qu'ils pouvaient. Il la voyait plutôt faire des attractions à sensation, mais va pour celle-là. Un truc calme, pour commencer, ensuite ils iraient manger un truc peut-être, ça l'aiderait peut-être à se délier la langue, à défaut de la faire traîner dans sa bouche.

    Pas de paroles à l'attention du forain non plus. Ah... Euh par contre, c'est mort, hors de question de la laisser payer. Il arrête son geste et tend à son tour un billet au mec.

    Tu rigoles, c'est moi qui t'invites, Minette.

    Il saisit à son tour les anneaux, la regarde un instant, elle en lance quelques-uns, et il la soupçonne vaguement de faire exprès de manquer les cibles. Il se laisse prendre au jeu, et en balance à son tour. Oh, pile sur le piquet rouge. Mais pas de réaction de la part de sa brunette... Il repense alors au mime à l'égard du forain, fronce les yeux, puis finit par se tourner vers elle.

    Lux... T'as choppé froid et du coup tu peux pas parler ? Ou... c'est parce que tu veux plus vraiment qu'on ait ce rencard... Parce que si c'est le cas, tu peux me le dire, je le prendrai pas mal tu sais. Mais ça m'angoisse assez de ne pas t'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de loup-garou

avatar

Lux McArthur
Coeur de loup-garou

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 20
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Manipulation07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 27 Mar - 9:48

Frustrée par son état et par ses questionnements inhabituels, Lux n'eut même pas à se forcer pour foirer ses lancers d'anneaux. Putain cette attraction était vraiment débile. Ils feraient mieux de bouffer un truc puis de monter sur des montagnes russes. C'était plus son truc, même s'il en fallait des sacrément impressionnantes pour lui faire vraiment des sensations. Bah oui forcément, quand on combat à l'épée des créatures assoiffées de sang tous les putains de jour de sa vie, le reste semble vraiment banal. A force de vivre dans un putain de jeu vidéo sanglant, elle avait du mal à profiter des plaisirs simples. L'idée l'effleura qu'il y avait sans doute un peu de ça aussi dans sa vie sexuelle dévoyée et que c'était ce qu'elle avait touché du doigt avec Josh la première nuit. Mais l'heure n'était pas à l'introspection, surtout si elle ne pouvait pas en profiter pour faire chier le jeune homme avec des questions à la con.

Ils avaient fini leur jeu débile lorsque justement, il l'interrogea, visiblement inquiet de son silence prolongé. Putain, il pensait vraiment qu'elle serait venue si ça la faisait chier d'être là avec lui ? Et puis avec l'accueil qu'elle lui avait fait, il aurait du être rassuré. Mais finalement, sa montagne de muscles avait un petit cœur incertain, lui aussi. Cette pensée la fit sourire largement. Sans méchanceté. C'était juste rassurant de savoir que lui non plus ne savait pas trop où il mettait les pieds pour leur premier rencard "officiel". Et comme il y avait peu de chances qu'il comprenne la langue des signes, elle ne chercha pas à l'employer mais mima en toute simplicité et avec sa grâce coutumière : la bouche ouverte pour lui faire comprendre que rien ne sortait, elle fit passer sa main devant sa gorge. Pas de son. Voilà. Et un sourire en prime parce qu'elle le trouvait vraiment craquant avec sa mine de gamin inquiet.

Elle ne savait pas trop comment elle était sensée se comporter avec lui ni en public. Jamais encore elle ne s'était trouvée dans ce genre de situation. Du coup, elle choisit de faire confiance à son instinct. Et pendant que le forain lui fourrait dans les bras une immonde licorne en peluche avec une corne rose fluo, elle prit la main de Josh, mêlant ses doigts aux siens, et tira un peu pour qu'il se penche pour l'embrasser. Haussée sur la pointe des pieds, elle sourit encore, un peu plus détendue maintenant qu'elle avait pu expliquer, même succinctement, ce qui n'allait pas. Ils allaient en chier pour un premier rencard si elle ne pouvait pas parler, mais au moins ils savaient tous les deux qu'ils avaient envie d'être là et ensemble. Pas vrai ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


"Le plus grand ennui, c'est exister sans vivre."
Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Justicier sans humour

avatar

Ezio Domenici
Justicier sans humour

Inscription : 21/03/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité06/10
2Volonté02/10
3Auspex07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 27 Mar - 15:10

Il pense avoir trouvé la bonne direction après avoir entendu un groupe de filles couiner au sujet du train fantôme qui fait " hyper peur". Les filles si vous saviez dans quel monde vous vivez...
A nouveau il croise un groupe et deux personnes de ce dernier le regarde les yeux ronds, avant de se marrer, la main sur la bouche. Il hausse un sourcil face à cette attitude incongru avant de suivre le regard des deux qui se dirige tout droit vers lui et à priori, ses pieds. Il baisse son visage et "putain c'est quoi ça?"
Il est clairement déguisé en clown, avec les pompes péniches et tout le bordel!

Premier réflexe, il tâte sa cuisse puis son dos. Ok, Giustizia est toujours pendue à sa cuisse mais sous le costume bouffant, son kukri est également présent. Ce ne sera pas pratique s'il se passe quelque chose et, faut dire qu'il se passe vraiment quelque chose, où alors il est victime d'un illusion. Il en touchera deux mots à Roberto, si ça se trouve c'est lui.
En parlant du loup (qui sait) il se pointe enfin devant le train fantôme. Attraction plutôt classique, il l'observe à distance quelques minutes avant de s'y avancer.

Vu la carrure du mec à l'accueil, il n'est ni vampire, ni Hunter, donc le dénommé Roberto doit être à l'intérieur. Qu'à cela ne tienne, il prend une place au mec assis dans sa cabine, qui se fend la poire en le voyant, grand bien lui fasse, avant de s'installer dans le train. Un gamin vient s'asseoir à côté mais vu l'attitude austère du "clown" il finit par dégager plus loin, et lorsque l'attraction commence, Ezio est seul dans son wagon.

Revenir en haut Aller en bas
Dandy borderline

avatar

Paul Mansard
Dandy borderline

Inscription : 24/02/2015

À SAVOIR
Âge : 154 ans
Couleur de parole : #ff6633
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose06/10
2Discrétion02/10
3Chimérie07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 28 Mar - 0:08

La petite Lönnrot était... comment dire ?... A fleur de peau ? Julian Blake s'en chargeait. Jusqu'à quel point ?... Un sourire en coin s'étira sur les lèvres de Mansard. Qu'ils se débrouillent, de toute façon Blackwidow avait le relevé des biopuces à la microseconde près. S'il y avait quelque chose qui virait mal, elle pourrait le contacter aussitôt, étant donné qu'il était sur place.

Son intérêt resta sur les autres. Les deux nouveaux, Foster et son binôme Black. Ces deux-là par contre, ils s'étaient littéralement trouvés. Pas un pour racheter l'autre... mais Paul savait les teneurs de leur dossier. Ils allaient être peut-être bien redoutables et redoutés sur le terrain. Grande la hâte était de les voir à l’œuvre. Néanmoins l'état de Dixon Foster lui donna matière à garder l’œil. L'image du cowboy bourré et tirant en l'air s'imprima dans son esprit. Et voilà, il le savait, Blackwidow l'avait engagé comme babysitter des membres du VII qui passeraient leur soirée ici !

Mais il y avait toujours McArthur et son loup domestique. L'enquête pour la fête foraine pourrait devenir bien plus intéressante qu'aux premiers abords... et son portable vibrerait si Blackwidow lui donnait de nouvelles instructions en cours de route. Mais ça... McArthur qui avait un rencard avec un lycan... Ha ! Pourquoi manquer ça en attendant ?...

Quoi que... quel était ce sentiment que les choses allaient vite devenir plus... animées ?...
Revenir en haut Aller en bas
Cowboy séducteur

avatar

Dixon Foster
Cowboy séducteur

Inscription : 22/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : #CC6600
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité07/10
2Volonté06/10
3Auspex01/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 28 Mar - 0:13

Blake éclata de rire et posa avec son super costume devant... l'autre Blake !

- Je suis un super héros en fait ! J'te l'avais pas dis ?! Je sais pas, on a tourné une roue, attend... ah oui la Fortune !... à l'entrée de la fête et... j'me suis retrouvé avec ce costume sur le dos ! Mais il me va bien je trouve !

Dixon se tenait à son épaule, riant toujours et reluquant un peu la jeune Lönnrot. Il leva le pouce en direction de Blake. Non pas le sien, l'autre !

- Bonne soirée les louloups ! Faites pas trop de bêtises, hein !

Ne restait plus qu'au duo d'aller à leur fameux stand de tir. Evidemment, Blake le poussa devant !

- Aller, fais voir ce que tu sais faire « cowboy » ! rit-il.

- Ok ! Tu vas voir un Maître à l’œuvre ! Attention ça va aller vite !

Le forain qui tenait le stand s'amusa à prêter la ceinture qui allait avec le pistolet à plombs. Dixon mis même le chapeau de cowboy en plastique fluo sur sa tête et pris la pause made in western devant les cibles en forme de canard qui défilaient à la chaîne.

- Préparez-vous à dégainer... Ici, c'est moi qui fait la Loi... et vous avez enfreins la Loi... Alors soit vous partez de la ville sur vos chevaux... soit vous en partirez les palmes devants...

Blake aurait presque pu entendre l'harmonica en fond tellement il se prenait au jeu ! Et puis tout à coup, les tirs fusèrent à une vitesse foudroyante ! Les canards de métal tombèrent tous les uns après les autres et Dixon releva le canon en soufflant dessus pour diriger son regard vers Blake avec un sourire de... cowboy justicier.

- Il y avait un canard de trop dans cette ville...

Plié de rire tous les deux, ils revinrent vers le forain qui avait les grands yeux et la bouche ouverte. Dixon laissa pendre le pistolet par son index en lui tendant. Et ouais mon gars ! Dans le Texas, si on tient pas l'alcool, on tire pas droit ! Et c'était pas ce petit état décalé qui lui aurait fait perdre ses moyens !

- J'ai gagné quoi alors ?! sourit-il de toutes ses dents blanches.

- Euh... et bien le gros lot, monsieur ! Tenez ! Encore toutes mes félicitations !

Et c'était le poulain en peluche grandeur Nature !!! Le « petit » cheval bleu lui tomba dans les bras et il fila triomphant aux côtés de son comparse qui l'applaudissait. La soirée allait être géniale !!!

- Hé, à mon tour de jouer les supers pros des jeux ! rétorqua Blake, moqueur. Tiens, y'a les anneaux ! Tu vas voir !

Et en arrivant, il reconnut Lux, malgré la grosse peluche Licorne et son appendice frontal rose fluo.

- Hé Lux ! Ca biche ?! lui fit-il enjoué en cognant son poing au sien.

Dixon arriva avec son chargement équin et son mini chapeau en plastique fluo, saluant aussi la Hunter et... woh un sacré morceau de gars !

- Salut McArthur ! sourit-il. Hé regarde, moi aussi j'ai gagné un étalon ! Ils pourront jouer ensemble avec ta licorne !

Le cowboy avait tout de ses allures de gosse heureux et dans son élément. Blake, malgré l'identification du pote de Lux comme étant un lycan, n'hésita pas à tendre la main à ce dernier chaleureusement. A vrai dire, le jeune vampire lui avait expliqué -à Dixon hein!- qu'il en avait déjà côtoyé et qu'il n'avait aucune animosité envers eux, bien que la réciproque n'était pas forcément vraie quand les loup-garous lui étaient inconnus. Mais qu'à cela ne tienne, ils étaient là tranquillement pour s'amuser, se connaître un peu et passer un bon moment. Le petit vampire n'avait aucune raison de montrer une réticence quelconque à serre la main d'un ami d'une de leur amie.
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 28 Mar - 12:53

    Ouais, elle aussi trouve son comportement légèrement inquiétant, mais bon, en dehors de ce fait insolite ben... c'est pas si désagréable que ça comme sensation, c'est juste méga étrange, et tout nouveau. Alors comme ça, il avait repoussé McArthur ? Ca devrait suffire à la refroidir, Lux est plutôt bonasse dans son genre, pourtant, ça a le putain d'effet inverse. Oui, et si moi je te saute dessus, Blake, comment tu vas réagir, hein ? Voilà qu'elle l'envisage en plus maintenant, ça devient grave là, c'est censé être lui le prédateur, et elle, celle qui retient la Bête. Pas l'inverse.

    Elle est restée collée contre lui, visiblement il a eu l'air aussi perturbé qu'elle par ce contact. Quant aux deux énergumènes... Ah, dieu merci, ça c'est une diversion ! Hormis le fait qu'elle irait bien tâter le cou du blondinet qui se marre comme un bœuf, la vision de son collègue en clown calme ses ardeurs. Provisoirement du moins.

    Putain Julian, c'était l'occasion de s'extirper d'une situation gênante, et au lieu de ça non, tu nous embarques à l'écart ! Attends, malade ? Il la pense malade ? Pas le temps de s'offusquer sur le coup, la main sur sa hanche lui fait lâcher un soupir frémissant presque inaudible qu'elle n'a pas pu retenir. Et voilà qu'il l'embarque un peu plus loin. Elle lâche son poignet, et s'avance un peu trop vivement pour rompre ce contact à la fois si bouleversant et attractif. Elle se répète ses paroles. Lönnrot est malade. Ca lui revient en pleine gueule, et sans savoir pourquoi, cette fois-ci, elle se sent vexée, vraiment. Elle se tourne vers lui, le regard accusateur.

    Moi j'écoute pas les rumeurs qui courent au VII, mais toi par contre, tu penses comme les autres, que je suis glaciale au point de ne rien pouvoir ressentir ? Je suis pas malade Blake ! En tout cas avoir chaud au contact d'un homme ça n'a jamais été déclaré comme une maladie jusqu'à présent.

    Elle se rapproche et attrape son tee-shirt pour l'attirer à elle avant de murmurer, aguicheuse.

    Ca te dégoûte à ce point que je puisse moi aussi avoir la curiosité de goûter à la saveur de ta peau ?

    Aoutch, nouvelle flamme incendiaire qui vient embraser son ventre. Ca n'a rien à voir avec la fièvre, ça c'est clair. Elle le relâche avant de s'éloigner vers le stand de tir.

    C'est bon, oublie ça, et viens prendre ta raclée ! balance-t-elle pour changer de sujet et essayer de sauver le peu de dignité qu'il lui reste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose07/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 28 Mar - 13:05

Il l'amène un peu plus loin, à l'abris des regards entre deux stands. Ici, la lumière est plus faible, ici, ils pourront discuter et elle pourra lui dire ce qu'il se passe. Enfin, sauf si elle ne stoppe pas la diffusion de phéromones parce que sérieusement, c'est très attractif et couplé aux souvenirs de contact qu'il possède d'elle, de ce qu'ils ont déjà partagé, c'est ravageur quand même. Et ça le perturbe beaucoup.
Il n'a jamais réellement eu d'arrière pensées la concernant, Lönnrot reste la jeune femme à protéger, plus que tout. En dehors de ce soir là où il l'a découvert en shorty dentelle, pas une seule fois il ne s'est vraiment posé la question de savoir si oui ou non il pouvait se passer quelque chose.
Les membres du VII sont l'interdit, il ne veut pas remettre cela en question, il a trop lutté pour se faire à cette idée.
Mais elle...putain mais qu'est-ce qu'il lui prend ce soir?

Et voilà qu'à l'abris des regard elle l'accable de quoi? De croire aux rumeurs. Oh Lönnrot comme tu te trompes. Les mots le frappent de plein fouet, confirmant ses craintes quant aux envies de la Hunter. Il se liquéfie sur place tellement l'incompréhension est grande.
Elle qui leur met toujours des barrières, qui est vigilante et surtout, qui déteste les vampires. Elle ne la hait plus mais de là à avoir envie de lui, il y a un gouffre. C'est trop flippant.
Et voilà qu'elle se rapproche et qu'elle attrape son t-shirt pour l'aguicher.

Il sent son souffle chaud, brûlant sur la peau de son visage, mais les mots qu'elle prononce le font frissonner par un mélange de colère et d'excitation.
Déjà elle l'abandonne et cherche à s'éloigner vers le stand de tir. Il l'agrippe par le bras et la ramène vers lui, dans l'obscurité. Faisant fi des phéromones autant que possible, il croise son regard et dit d'un ton très sérieux sans la lâcher :

- Je n'ai jamais cru, ni aux rumeurs, ni à la glace qui entoure ton coeur Kiia. Je m'inquiète pour toi parce que ce n'est pas ton état normal. Tu le sais aussi bien que moi. Je ne touche pas aux membres du VII je te l'ai déjà dis mais....

Il s'approche un peu plus d'elle, glissant son visage à côté du sien pour aller murmure à son oreille :

- Si toi tu veux goûter....

Sur ses mots, il arque son cou dans sa direction, le lui offrant sans retenu. Qu'elle puise ce qu'elle désire, qu'elle fasse ce qu'elle souhaite, il ne doute pas une seule seconde que s'offrir à elle la fera se réveiller. Si lui reste immobile, si lui ne la touche pas, peut-être qu'il pourra alors se retenir de commettre l'irréparable. La prise sur son poignet se resserre légèrement, en proie à une anticipation qui l'inquiète autant qu'il s'en impatiente. Qu'elle dépose sa chaleur sur lui, qu'elle le brûle, il aurait bien le temps de prendre sa compensation à un moment ou un autre. En attendant, la provoquer lui semble être le seul moyen de la ramener à la réalité.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 28 Mar - 13:34

    Elle essaye de se dégager de son bras sans y parvenir, forcée à revenir vers lui, et ça l'énerve. Elle n'a pas besoin d'entendre ce qu'il a à lui dire, elle n'a pas besoin que lui lui confirme que le surnom dont on l'assigne depuis qu'elle est au VII lui sied à merveille. Alors les sourcils froncés, partagée entre l'envie de se barrer et de le faire taire d'une façon pas tout à fait catholique, elle reste les yeux rivés sur un point aléatoire sans le regarder pendant qu'il prend la parole.

    Ses mots l'apaisent aussi bien qu'ils l'emmerdent. Il sait qu'elle n'est pas qu'une putain de banquise confinée dans un igloo de glace, et c'est certainement l'un des seuls à le savoir. Mais il sait aussi qu'elle n'agirait pas ainsi normalement. Oui, elle le sait elle-même. Elle n'est pas dans son état normal, elle sait pertinemment à quel point elle les hait tous, ces putains de pantins aux crocs trop pointus. Mais... Elle reste aussi persuadée que la neige qui recouvre son âme depuis trop longtemps a commencé à fondre depuis qu'elle le connaît. Elle sait que ce n'est pas normal et que cela ne suffit pas à justifier le comportement dépravé qui l'agite mais... Elle n'y peut rien, c'est comme entendre les pensées, elle ne peut pas se contrôler. Elle a les hormones qui la travaillent, pourquoi, elle n'en sait foutrement rien, mais si elle peut les éloigner furtivement en présence d'autres hommes, en sa présence c'est une lutte bien plus complexe. Parce que c'est lui justement, parce qu'il la connaît. Putain d'ironie malsaine.

    Elle relève les yeux vers lui lorsqu'il suspend sa phrase, et frissonne à la reprise face aux mots qu'il souffle contre son oreille. Elle sent de nouveau cette montée de chaleur la parsemer de part en part. C'est flippant, et à la fois tellement exaltant... Elle l'observe alors qu'il l'autorise à venir prendre ce qu'elle veut. C'est un test, il sait pertinemment que ce n'est pas son genre, et qu'en s'offrant ainsi elle va sûrement reprendre conscience d'elle-même et se réveiller, se sortir de cette atmosphère charnelle qui embrume sa raison. Elle avale difficilement. Elle a envie de l'insulter. Le stress et le désir se mélangent en elle, c'est un contraste à la fois doux et amer.

    Elle n'a qu'à s'avancer et à glisser contre lui, là, maintenant. Il ne fera rien, il la laissera faire, et elle comprendra son erreur avant de s'enfuir. A moins qu'elle ne s'enfuit avant. C'est ce qu'elle devrait faire. Et pourtant...

    Après tout, ce serait un juste retour à l'envoyeur... murmure-t-elle.

    Cette nuit, cette mission, où il avait lui posé ses lèvres sur sa peau, qu'il avait goûté à la saveur de sa chair, de son sang même. Ce ne serait que justice équitable après tout, pas vrai ? Ouais, c'est ce qu'elle s'efforçait de se dire tout en s'approchant, la main glissant sur sa nuque, les doigts s'emmêlant à quelques mèches sombres comme pour le retenir, comme s'il pouvait s'enfuir à son tour, l'intimant à lui offrir plus d'espace encore qu'il ne le faisait déjà.

    Elle approche son visage, ressentant l'adrénaline langoureuse qui s'insinue en elle, glisse d'abord le bout de son nez contre son cou, ferme les yeux pour se délecter de l'odeur de sa peau de marbre, remonte à son oreille pour aller y souffler ces quelques mots :

    Ca risque de te faire incroyablement chier de ressentir qu'il y aura vraiment une part de moi-même dans mes gestes, Julian...

    Et ses lèvres se posent délicatement derrière son lobe, effleurent la peau de son cou en dévalant la courbe blafarde. Nichée ainsi, elle lâche un soupir brûlant contre sa chair, se mordant la lèvre inférieure avant d'aller déposer un baiser incandescent contre sa peau, et remonte en traçant un chemin presque humide jusqu'à son lobe, qu'elle vient saisir doucement entre ses dents en relâchant un soupir fiévreux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Justicier sans humour

avatar

Ezio Domenici
Justicier sans humour

Inscription : 21/03/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité06/10
2Volonté02/10
3Auspex07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 10 Avr - 23:30

Et la musique débile commence, mélange de cris robotisés, de sons aussi glauques que dégueulasses. Les gamins derrière lui hurlent et se marrent. Ezio soupire. Un train fantôme, la pire attraction qui soit et pourtant, dans son costume de clown, il ne fait pas vraiment tâche dans le tableau. Instinctivement, il relativise et pose son regard sur ce qui l'entoure, à savoir, des décors en carton pâte douteux et quelques mauvais effets de sang et d'os.
La réalité dépasse de loin la fiction.

Le train suit tranquillement ses rails dans le dédale de mises en scènes un peu grotesques qui défilent sous ses yeux et soudain, dans cette scène austère de cimetière, il l'aperçoit.
Ce grand mec tout maigre, aux cheveux filasses et à la peau pâle, n'est pas un forain déguisé c'est sûr. C'est son contact. Ezio le fixe, jusqu'à capter son attention à travers la faible lueur liée aux effets pourris.
Tout être normalement constitué sent le moindre regard posé sur lui, c'est d'autant plus vrai pour les sens aiguisés des vampires et ce dernier ne fait pas exception.

Le Hunter hoche légèrement la tête, comme un signal qui indique qu'il sait et l'autre agit de même, donnant cependant une autre signification. Il a compris.
Ezio n'a plus qu'à attendre que son tour se termine et il compte la moindre seconde qui passe.
Enfin, le wagon surgit à nouveau à l'extérieur et dans un cliquetis métallique, il stoppe en se cognant contre celui qui le précède, déjà à l'arrêt.
Ezio accuse le coup avant de sortir. Les gamins se foutent de sa gueule mais peu lui importe, sa mission l'attire derrière l'attraction où l'attend son indic.

Comme il pouvait s'y attendre, le grand tout maigre guette son arrivée et le salut d'un :

- Sympa ton costume! en arborant un sourire aux fausses canines, camouflant remarquablement bien les siennes, rétractées.

Ezio fait la moue avant de poser une main sur sa cuisse, tâtant son arme méticuleusement repliée contre lui en un geste protecteur et rassurant.

- Ouais, et si tu me donnais ce pour quoi je suis là?

Il tend une main et rapidement, une enveloppe lui est remis sans autre forme de cérémonie. De loin, on pourrait croire à une bon vieil échange entre un dealer et son client. Et vue l'expression qu'affiche le vampire en costume de Dracula, semblerait qu'ils ne soient plus tous seuls.
Le Hunter se tourne, suivant le regard de son indic et une jeune femme tout à fait étrange apparaît dans son champ de vision.

- T'as vu l'engin? ricane le vampire. Comme quoi dans les fêtes foraines c'est vraiment carnaval.

Faut dire qu'avec ses cheveux bleus et ses fringues flashy, elle ne passe pas vraiment inaperçue. Elle semble un peu perdue, un peu effrayée aussi, mais...lorsqu'elle tourne son visage vers eux, il reste un moment interdit devant le masque qui lui mange la moitié du visage. Lui qui est pourtant habitué à bien des choses, ne sait plus vraiment trop quoi dire face à ça.
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose07/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 10 Avr - 23:34

Julian avait pourtant tout fait pour la confronter à ce désir stupide qui ne lui appartenait même pas, il en restait persuadé. Et au lieu d'avoir peur, au lieu de se réveiller et de fuir elle s'enfonçait dans cette douce débauche qu'il lui offrait, agissant à l'inverse de ce qu'il avait espéré.
Elle s'avance et glisse une main sur sa nuque. Ce seul contact le fait frémir même s'il se le refuse, son émotion est trop forte. La bête s'agite en lui, le poussant à prendre possession d'elle, puisqu'elle le désire. Non, songe-t-il, il ne faut pas.
Il se force, fait un effort surhumain lorsqu'elle plonge son visage dans son cou et il ressent chaque caresse de son nez ou de ses lèvres, chaque souffle brûlant, incandescent qui enflamme sa peau de marbre centimètre par centimètre.
Il est effrayé autant qu'il a envie qu'elle continue, l'excitation le gagne lui aussi, à l'abris des regards et si....et si il envoyait son propre règlement aux orties?

Quoi? Qu'a-t-elle dit plus tôt? Il a déjà oublié, submergé par le plaisir qu'elle lui procure de cette caresse sensuelle. Depuis combien de temps n'a-t-il pas vécu de geste aussi tendre et aussi sensuel? Longtemps, trop longtemps...et il faut vraiment que ce soit elle?
Justement...elle. D'un main tremblante, il glisse ses doigts dans ses cheveux clairs, juste au dessus de sa nuque. Encore un effort, allez. Ses doigts se crispent et agrippent l'épaisseur de cheveux alors que lui déglutit avec difficulté, les yeux mi-clos.
Doucement, il la tire lentement en arrière pour la forcer à lâcher son cou, verrouillant alors son regard dans le sien. L'incompréhension et un soupçon de colère se lisent dans ses yeux alors que ses sourcils se froncent.
Là, ses lèvres s'agitent à seulement quelques centimètres des siennes:

- Putain Lönnrot, qu'est-ce que tu fous?

Il peut sentir le souffle chaud de la jeune femme s'échouer sur sa bouche, il peut sentir son coeur tambourinant excité par l'adrénaline et la chaleur qu'elle diffuse. A ce moment là, il n'a qu'une seule envie, l'enlacer, se gaver de sa chaleur, de ses baisers de tout ce qu'elle pourrait lui offrir et comme le lui souffle le monstre en lui, de toute ce qu'il pourrait lui prendre, jusqu'à sa vie.
Il secoue légèrement la tête, repoussant le désir, repoussant le souvenir des lèvres humides et douces de Lönnrot courant dans son cou avant de murmurer à nouveau:

- Qu'est ce que tu fous? Tu sais pourtant que ce n'est pas possible.

Et ses yeux ne peuvent quitter ce visage pâle et tellement désirable, contre lequel il pourrait se perdre définitivement.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 13 Avr - 16:03

    Elle fronce les yeux alors qu'elle s'apprête à frôler de nouveau la peau de son cou. La main sur sa nuque la fait frissonner, pourtant elle sait que le geste ne va pas lui plaire, parce qu'il va l'éloigner de sa dégustation attractive. Et ça ne tarde pas, même s'il le fait avec lenteur, elle râle intérieurement. C'est pas gentil de donner un avant goût d'un plat et de retirer ensuite l'assiette sans qu'on n'ait pu tout avaler. Elle se sent presque comme une gamine privée de dessert, mais version adulte. Elle ne se gêne pas pour délivrer un soupir exaspéré lorsqu'elle relève ses yeux vers les siens.

    Il pose une question, mais elle ne l'entend même pas, trop focalisée sur l'haleine qui vient lui chatouiller les lèvres, comme une brise vient vous effleurer en vous soufflant de venir plus près. De nouveau, elle se mord légèrement la lèvre sans le quitter des yeux, un léger sourire en coin. C'est terriblement tentant, et elle sait qu'il doit le sentir, parce qu'elle est littéralement en train de bouillir intérieurement, se retenant pour ne pas simplement s'approcher plus et lui voler un baiser. Mais ce ne serait pas bien, pas vrai ? Pourquoi ferait-elle ça de toute façon ?

    L'éclair de lucidité est chassé aussi vite qu'il est apparu quand elle entend Blake songer aux éventualités qui commencent à s’immiscer dans son esprit. L'enlacer, s'imprimer de sa chaleur, goûter ses lèvres... et se nourrir, parce que la Bête aussi a faim visiblement. Ca devrait la refroidir, surtout maintenant qu'il rejette le désir infime qui venait de naître en lui. Et pendant un instant, elle songe en effet à se défaire pour reprendre une attitude un peu moins farouche mais... Voilà qu'il parle de nouveau, et cette fois-ci, elle l'entend. Envahie de nouveau par une vague de sensualité, elle dévie son regard sur ses lèvres, avant de replonger son regard glacé, et ironiquement carrément incendier, dans le sien.

    Mais Blake, c'est toi qui m'as dit de goûter. Tu aurais pu me repousser sans peine, mais pourtant, tu m'as volontairement autorisée à venir poser mes lèvres, ici... susurre-t-elle en effleurant son cou de ses doigts.

    Elle affiche ensuite une mine faussement coupable, espiègle, penchant légèrement la tête pour souffler contre sa peau.

    D'autant plus que tu ne peux pas nier que ça ne t'a rien fait, pas vrai ?... Je crois que je te dois une pensée en échange.

    Et son visage reprend sa place face au sien, le regard plongeant dans ses yeux incrédules, les lèvres plus proches des siennes, les sens en éveil, et la chaleur enivrante pulsant dans tout son corps.

    A cet instant précis, j'ai plus envie de savoir quelle saveur pourrait avoir ta bouche que de me soucier du reste. Alors la question serait plutôt de savoir si toi, tu sais dans quoi tu veux t'engager. Soit tu pars maintenant, soit tu prends, mais décide-toi vite, parce que plus les secondes passent, et plus tu m'incites à venir te donner un peu plus de cette chaleur qui m'embrase intérieurement... souffle-t-elle à quelques millimètres de ses lèvres.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Al'cide

avatar

Joshua Barnes
Al'cide

Inscription : 10/03/2015

À SAVOIR
Âge : 28 ans
Couleur de parole : #ffffff
Dons:
DonsTypeNiv
1Force6/10
2Bestialité5/10
3Crochetage4/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 15 Avr - 12:22

    Il observa Lux mimer le fait qu'elle était bel et bien incapable de prononcer un mot, et sous ses yeux inquiets, son expression se mua en une lueur plus conciliante et compréhensive. D'accord, elle ne pouvait donc pas parler, ils feraient sans, pas de problème. Enfin, si, ça tombait mal pour un premier rencard, c'est sûr, mais il était soulagé de savoir qu'il n'était pas à l'origine de ce désagrément. Il finit par répondre à son sourire, et attrapa la peluche que le forain leur tendit. Un loup miniature, haha. Une esquisse en coin, il la lui tendit. Pouvait-on faire plus ironique ? Allez savoir.

    C'était mieux que la licorne en tout cas, et il fut surpris de voir que le forain avait échangé la peluche aussi vite. Avait-il loupé une expression désapprobatrice de la part de sa minette ? Ou bien peut-être était-ce sa tronche éberluée à lui qui avait mis la puce à l'oreille de l'homme. Quoiqu'il en soit, lorsqu'elle glissa sa main dans la sienne, il referma sa prise et l'attira un peu plus contre lui pour passer son bras par-dessus son épaule.

    Tu veux manger quelque chose ? proposa-t-il en penchant la tête vers elle avant de déposer un baiser sur son front.

    Il huma le parfum de ses cheveux un sourire en coin avant de se mettre en marche. Lux sentait bon, c'était une odeur à la fois sauvage et addictive qu'il appréciait beaucoup.



[HRP : C'est court désolée u_u]
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de loup-garou

avatar

Lux McArthur
Coeur de loup-garou

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 20
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Manipulation07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 15 Avr - 14:29

Pressée contre le grand corps plein de muscles de Josh, Lux appréciait finalement assez de ne pas pouvoir parler. Ainsi, elle ne risquait pas de tout gâcher par une parole malencontreuse. En plus de ça, elle baignait dans sa chaleur corporelle et il... Est-ce qu'il venait de sentir ses cheveux ?? Bordel, personne n'avait jamais fait un truc pareil. Et curieusement, elle adora instantanément cette sensation d'être appréciée. Ravie comme une gamine qui goûte à sa première sucette, elle accepta aussitôt sa proposition de manger avec un large sourire. Elle avait toujours faim. Toujours.

Alors qu'ils se mettaient en route, ils tombèrent nez-à-nez avec le duo infernal du VII, Dixon et Blake. Elle les aimait bien ces deux-là, aussi tarés qu'elle. Mais qu'est-ce que Blake faisait avec ce putain d'abominable costume de clown ? Les yeux légèrement arrondis, elle libéra une main pour cogner le poing du jeune vampire et lui adressa un sourire moqueur. Le cow-boy de service se joignit alors à eux chargé d'un énorme poney en peluche qui la fit rire aux éclats... En silence. Soucieuse de ne pas les blesser, elle leur refit les mêmes gestes qu'à Josh pour leur faire comprendre qu'elle ne pouvait pas parler.

La licorne étant devenue un gros loup tout duveteux, elle ricana - toujours sans bruit - et fit mine d'agresser le poulain avec des grondements peu convaincants. Bordel, voilà qu'elel était devenue complètement débile ! Mais bizarrement, elle n'en était même pas gênée. Hilare, elle leva les yeux vers son amant et l'interrogea du regard. Elle avait faim mais elle ne voulait pas vexer ses amis et en plus, elle ne pouvait pas leur expliquer que c'était un premier rencard. Et puis peut-être qu'ils pouvaient manger un bout avec eux ? A Josh de décider puisqu'il avait sa langue, lui. Putain, sa langue... L'image de ce qu'il lui avait fait dans la douche lui traversa l'esprit et ses yeux se mirent à briller avec espièglerie. Il lui donnait faim... Et pas que de nourriture.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


"Le plus grand ennui, c'est exister sans vivre."
Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Chimiste in the sky

avatar

Lucy Belascain
Chimiste in the sky

Inscription : 26/02/2015

À SAVOIR
Âge : 25 ans
Couleur de parole : #26619C
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité03/10
2Volonté03/10
3Chimie07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 15 Avr - 20:36

Y a un truc bizarre qui se passe dans ce putain de carnaval. J'aime les fêtes foraines, normalement. C'est barré, c'est bruyant, c'est un peu comme moi, quoi. Et depuis que je suis là... J'ai l'impression de revivre en boucle cette maudite nuit dans le parc. Le noir qui m'envahit, et je ne vois plus que ça. Surtout ici, où aucune étoile ne brille dans le ciel trop sombre. Je me souviens aussi des semaines, des mois qui ont suivi. J'étais incapable de sortir la nuit, je dormais avec la veilleuse... Je m'y revois. Et j'y re-sens. Et je déteste ça.

Je dois admettre que ça me rend un tout petit peu agressive. J'aime pas être paumée, être vulnérable. Franchement, ça me gonfle au plus haut point de me souvenir que mon esprit est aussi faible que celui de l'humain lambda. On n'est pas censé valoir mieux que ça, nous, Hunters? Conneries, ouais... J'ai déjà envoyé bouler un pauvre con de magicien de mes deux qui voulait m'entraîner dans une maison des glaces. Le meilleur piège à cons du monde. Bon, déjà, j'ai rien cassé, il aurait dû être content. Mais non, j'ai failli me faire engueuler.

Du coup j'ai dérivé, d'un endroit à l'autre, en suivant la lumière. Je me suis rendue compte que cet état, complètement à fleur de peau, et profondément effrayé me rend vachement plus sensible aux autres. Et surtout, réveille cet instinct de chasseur très très profondément enfoui en moi. Celui qui d'habitude se réveille trois secondes avant qu'un vampire essaie de m'ouvrir la gorge. Genre quand il est déjà sur mon dos. Enfin, bref...

Ce qui m'emmène jusqu'à un truc qui doit être une maison fantôme. Je vois les espèces de wagons à la con, l'entrée pseudo-gore. Et là, devant, Dracula et un clown se taillent le bout de gras. En y regardant de plus près, un VAMPIRE et un clown... Et on dirait... un échange de came. Je vois une enveloppe changer de main. Je les regarde en essayant de faire abstraction du sombre derrière eux qui semble se mouvoir. Si j'avais mangé un truc, j'aurais l'impression d'être en plein bad trip. Le clown me regarde bizarrement. C'est l'hôpital qui se fout de la charité, non? J'approche et m'appuie contre une espèce de lampadaire proche. Sous la lumière.

"Eh ben Dracula, tu boostes le clown à la cacahuète? Ou alors tu négocies ton prochain repas?"

Pour le coup, ça me fait marrer. Parce que c'est absurde. Je veux dire, c'est forcément une plaisanterie, parce que sinon, il serait gravement dans la merde... Brèche du secret, toussa toussa... Je hausse les épaules et regarde le clown.

"J'ai un truc sur le visage, pour que tu me regardes comme ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Justicier sans humour

avatar

Ezio Domenici
Justicier sans humour

Inscription : 21/03/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité06/10
2Volonté02/10
3Auspex07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 18 Avr - 23:32

La fille en bleu a forcément remarqué les regards à Roberto et à moi. Pas très malin, avec le peu de chance qui semble couvrir Ezio ce soir, elle a peut-être même entendu les railleries peu aimable de son indic. Elle s'adosse au lampadaire subitement très sûre d'elle et le Hunter ne peut détacher ses yeux d'elle ou plutôt de ce masque incroyable qu'elle arbore comme une oeuvre d'art. N'étant que peu sociable, le jeune homme songe alors que peut-être est-ce la dernière mode à Londres, ou alors qu'elle possède de gros problèmes respiratoires, ce qui lui semble déjà plus probable.

En revanche, il ne comprend pas grand chose à son histoire de cacahuète. Humour? Ezio n'en a pas la moindre idée et s'en moque comme de son premier slip, mais comme elle s'adresse directement à lui, il tressaille légèrement en cherchant quoi répondre.

- Excusez moi, ce n'est pas très courant de voir des cheveux de cette couleur. J'ai été surpris.

Roberto se marre ouvertement avant de tapoter l'épaule du jeune homme.

- Passe le bonjour à Antonio de ma part, lance-t-il à Ezio avant de s'éloigner non sans lancer un sourire aiguisé à la jeune femme.

- Ouais c'est ça, répond le Hunter en glissant l'enveloppe dans...bordel, où va-t-il pouvoir mettre ça dans cet horrible costume?

La fille le regarde toujours. Tant pis, il détache les boutons de son accoutrement et glisse le précieux document dans son boxer. Aucune pudeur, aucune gêne, Ezio ne voit dans ce geste que l'aspect pratique. Il décale légèrement son arbalète repliée pour accéder à sa hanche et commence à reboutonner le costume ridicule.
Peu importe, le port de cette horreur n'est plus qu'une question de temps, à présent qu'il à récupéré son dû, il n'a plus rien à faire ici.
Il s'apprête à saluer la jeune femme, lorsque subitement le lampadaire sur lequel elle s'est appuyé grésille avant de s'éteindre, les plongeant alors dans une obscurité surprise, le temps que les yeux s'habituent à cette nouvelle atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Al'cide

avatar

Joshua Barnes
Al'cide

Inscription : 10/03/2015

À SAVOIR
Âge : 28 ans
Couleur de parole : #ffffff
Dons:
DonsTypeNiv
1Force6/10
2Bestialité5/10
3Crochetage4/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 20 Avr - 12:31

    Alors qu'ils se dirigeaient aléatoirement vers un stand de bouffe, Lux se fit interpeller par un duo assez spécial puisque l'un d'eux était habillé en clown. Josh arqua un sourcil en suspendant sa marche, avant de plisser le nez sous les effluves vampiriques qui se dégageaient d'un des mecs. Ah, l'odeur des morts-vivants, c'était vraiment pas un truc qui lui plaisait. Par automatisme, il replongea le nez dans les cheveux de Minette pour se concentrer sur une odeur bien plus plaisante. Elle avait l'air de les connaître et de plutôt bien s'entendre avec eux en vue de son attitude, il fallait donc qu'il se montre courtois.

    Aussi, après avoir pris son shoot nasal du parfum de sa chevelure, il se redressa et serra la main du mordant sans laisser transparaître sa réticence, bien qu'il soit clair qu'il restait tout de même à l'affût de la moindre indication hostile ou déplacée.

    Il observa de bon cœur la scène complètement infantile qui se déroula sous ses yeux, et se prit même à sourire, amusé. Les deux hommes n'avaient pas l'air dangereux, plutôt bon enfant et assez allumés pour profiter des plaisirs simples de la vie.

    Puis Lux se tourna vers lui après leur scène de bataille de peluches et sembla l'interroger du regard. Il n'était pas très bon pour lire plus loin que des yeux, surtout lorsqu'elle le regardait avec des yeux pareils. Toutefois, il prit le temps d'en observer les lueurs et les contours pour comprendre qu'elle cherchait à savoir s'ils devaient continuer à deux et passer tranquillement leur chemin, ou inviter les deux mecs à se joindre à eux. Cette dernière idée n'était pas de celles qui lui plaisaient le plus, c'était son premier rencard avec elle après tout, il aurait aimé pouvoir la garder seulement pour lui en dépit de son aphonie du soir. Mais, elle semblait vraiment bien s'entendre avec eux alors... Peut-être qu'il pourrait faire un effort pour cette fois.

    On allait manger un bout là, ça vous dit ? proposa-t-il au duo en ramenant sa minette contre lui d'un bras passé par-dessus ses épaules.

    S'il laissa son ouïe ouverte à la réponse du hunter, il focalisa davantage son attention sur le vampire. Il n'en avait pas croisé des masses, mais il en savait assez pour connaître ce détail qui leur faisait rejeter la nourriture autre que le sang qu'ils pouvaient ingurgiter. Comment allait faire celui-là de ce fait ? Voilà qui l'intrigua pendant quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose07/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 20 Avr - 15:53

C'est une erreur, une putain d'erreur. Il aurait déjà du la laisser en plan dès que son comportement était devenu plus que louche...mais alors, elle se serait peut-être jeté sur le premier venu et, il n'ose même pas l'imaginer. Cette fille est la rigueur incarnée pas du tout le genre à jeter sa culotte par dessus la tête alors qu'est-ce qu'elle fou putain ?

Julian fait face à une situation jamais vécue et il ne sait absolument pas comment réagir. Tout son corps lui hurle de saisir cette opportunité, elle s'offre à lui avec une aisance déconcertante. C'est justement ça le problème. Elle s'avance à nouveau, lui murmure des mots déplacés, joue avec lui et avec les réactions qu'il pourrait avoir.

Bien entendu, elle a lu ses pensées et sait à présent l'envie qui le submerge. Mais s'il lui reste un espoir d'éviter ça, pour elle et pour lui, il doit l'envisager et le protéger.
Il ne pourra rien planifier où elle le saura, mais s'ils continuent comme ça...
Son souffle l’enivre un peu plus, sa chaleur l'attire comme la flamme le papillon de nuit. Elle se fait mutine et le nargue, jouant de la proximité de leurs lèvres dans l'attente d'un simple contact, une simple union qui explosera alors comme un putain de volcan.
Mais dans son être, une ombre attend aussi ce moment là, tel le prédateur guettant sa proie. Julian ignore la marche à suivre et se focalise sur la seule chose dont il est certain à travers toute cette folie: il veut la protéger, même si ce doit être de lui.

Alors, tant pis pour la promesse.

- Bien sûr que ça me fait quelque chose, idiote, râle-t-il d'une voix rauque tout à fait conscient ce qu'il s'apprête à faire.

Ses yeux font l'aller retour entre ses lèvres et ses pupilles claires, l'envie de céder l'emporte et il est mortifié de savoir jusqu'où il sera capable d'aller sans être un réel danger.

Après une hésitation trop fugace, il l'embrasse finalement laissant exploser toute sa frustration de devoir autant se contenir. Elle est brûlante et délicieuse putain, il regrette déjà d'avoir cédé. Ce contact est pourtant doux, par rapport à la vigueur que les deux coéquipiers lui insuffle et l'espace d'une fraction de seconde, Julian se perd entièrement, noyé par l'exaltation que ce simple baiser lui procure. Trop de retenu, trop d'interdits, trop de phéromones...
L'un de ses mains se glisse en bas de son dos pour la ramener à lui, l'autre vient cueillir sa joue avant de glisser jusqu'à sa nuque. Il sent les cheveux clair lui chatouiller les doigts au même moment où il sent les liens de la bête se briser chez lui. Là, il faut vraiment qu'il se souvienne de ce qu'il doit faire, de ce qu'il s'est promis, de sa priorité. Etre humain et la protéger, plus que tout.
Avec une volonté qu'il ne pensait pas posséder dans un tel moment, il arrive à se détacher de ses lèvres incandescentes et de son parfum suave. C'est une véritable souffrance.

- Je suis désolé, murmure-t-il contre sa bouche.

Désolé d'en arriver là, Lönnrot....

Il sait qu'elle entendra sa pensée, alors il n'a pas une minute à perdre. Il braque son regard dans le sien et dit d'une voix plus profonde et plus calme, parfaitement posée :

- Lorsque nos corps se détacheront l'un de l'autre, tu oublieras ce baiser. A chaque vague de chaleur en toi, tu fermeras les yeux et tu la mettra de côté comme on chasse un mauvais rêve.

A ses mots, il la relâche et s'éloigne suffisamment pour rompre le contact charnel qui les unit. Il lui avait promis ne plus user d'hypnose sur elle mais...il ne voyait pas d'autre façon dans l'immédiat de la protéger, alors, même si cela ne dure que quelques heures, il espère vivement que cela fonctionne pour qu'elle redevienne la Lönnrot qu'il connait et qui étrangement, lui manque cruellement ce soir.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 20 Avr - 16:32

    Elle savait oui, que ça lui faisait bel et bien quelque chose, mais l'entendre le confirmer à voix haute fait déferler en elle un écho de vague plus profond, et plus intense. Son regard ne le lâche pas contrairement au sien qui fait des allers-retours entre ses yeux et ses lèvres, et dans l'attente elle entend les battements de son cœur tambouriner lourdement contre sa poitrine. Et puis...

    Elle défaille sous la prise de ses lèvres contre les siennes, laissant échapper malgré elle un hoquet de surprise et d'exaltation qu'il ose enfin. Il est froid comparé à elle, et pourtant ce baiser la consume comme un putain de brasier. Elle se prend à avoir des pensées loin d'être candides, bien plus avides au contraire. Elle voudrait le sentir, pouvoir toucher effleurer sa peau, parcourir les courbes de sa peau blafarde, là, juste sous ce putain de tissu qui gâche tout. Sa main remonte le long de son bras lorsqu'il glisse la sienne sur sa nuque. L'instant semble à la fois suspendu et trop court. Bien trop court, oui, puisqu'il se détache, la faisant râler d'exaspération tandis qu'elle tente de retenir sa lèvre inférieure d'un coup de dents mal habile.

    Désolé ? Mais de quoi ? Elle arque un sourcil sans comprendre, l'incompréhension accentuée par la suite qui file au travers de ses pensées. D'en arriver là ? Où ça ? De quoi tu parles Blake ?

    Et sans qu'elle n'ait le temps de prévoir le contre-coup, son regard se retrouve littéralement imbriqué dans le sien, sans issue possible, sans aucune échappatoire. Elle laisse échapper un souffle fébrile tandis qu'il ordonne. Elle se sent fulminer de l'intérieur sans avoir pour autant le moindre contrôle. C'est rageant, terriblement dérangeant. L'espace d'un instant, elle est partagée entre l'envie de l'embrasser de nouveau avec plus de vigueur, et celle de lui balancer son poing dans la figure pour avoir brisé la promesse qu'il lui avait faite. Et puis, le trou noir, une affaire de quelques secondes, suffisantes à la faire s'immobiliser sans réagir, le regard perdu dans le vide, comme l'on subit une absence de l'âme qui s'échappe provisoirement du corps.

    Lorsqu'elle émerge enfin, et qu'elle relève son regard vers lui, Blake s'est éloigné. Rien qu'à l'observer, elle ressent de nouveau la chaleur s'insinuer, la pousser vers des envies charnelles. Pourtant, elle ferme les yeux, et prend une inspiration profonde, comme pour chasser un mauvais rêve, comme il l'a suggéré...

    Elle rouvre les yeux, et dévie son regard pour éviter de recroiser le sien. Elle ne comprend pas ce qu'il se passe, qu'est-ce qu'ils foutent là à l'écart de la foule ?

    J'étais en train de dire quoi déjà ? finit-elle par murmurer en se questionnant elle-même à haute voix.

    Elle fronce légèrement les yeux. Cette sensation d'avoir oublié quelque chose d'important est désagréable, et elle finit par soupirer de lassitude. Ca lui reviendrait certainement plus tard. Pour l'heure, elle avait du mal à se concentrer, regagner la marée humaine lui éclaircirait peut-être l'esprit.

    On était pas censé aller au stand de tir pour que je te mette une raclée ?suggère-t-elle avant de se détourner et de prendre le chemin du stand.

    Elle se frotte machinalement le bras dans sa marche. Quelque chose la chiffonne, vraiment, et devoir se concentrer à chaque nouvelle vague de chaleur la fatigue.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Chimiste in the sky

avatar

Lucy Belascain
Chimiste in the sky

Inscription : 26/02/2015

À SAVOIR
Âge : 25 ans
Couleur de parole : #26619C
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité03/10
2Volonté03/10
3Chimie07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 26 Avr - 14:31

Je regarde Dracula faire ses petites affaires. Fais comme si j'étais pas là, mec, je t'en prie. Je plisse les yeux. La forme de l'enveloppe a l'air assez homogène, du coup, je dirais que c'est plus du document, ou alors, du papier buvard. Après tout, je m'en fous, il est pas sur ma juridiction. Les forains font leurs propres affaires, même quand c'est des connards de mordants. Je hausse un sourcil quand il parle de ma couleur de cheveux, l'autre zigoto en clown. Il se fout de ma gueule?

"J'ai rien contre les clowns en règle général, mon grand, mais c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, là, non?"

Je me retiens de foutre un coup au vampire quand il passe à côté de moi, toutes canines dehors. C'est quand même vraiment le déguisement idéal. Et je suis sure que lui m'a comprise, même si l'autre est un peu au Moyen-Âge en ce qui concerne le vocabulaire. Enfin, c'est pas mon problème. Je lui expliquerai un autre jour ce que c'est, la cacahuète. J'en rirais presque, tiens. Je hausse un sourcil et détourne un peu la tête quand je le vois se désaper. Il me fait quoi, là? Enfin, je me détourne, mais on ne sait jamais, alors je surveille. Bah, toutes les excuses sont bonnes, non? C'est pas comme si j'avais souvent ce genre de loisirs, non plus. D'autant qu'il est bien foutu, sous le... Enfin bref.

Je fronce les sourcils en voyant ce qui ressemble à une sangle d'arme. C'est pas fréquent, ça. Et surtout, c'est un peu con que ce soit bloqué sous le costume, non? je veux dire, en situation d'urgence, il fait comment, le bonhomme? Il se reboutonne quand j'entends un grésillement. Les yeux écarquillés d'horreur, je lève la tête. Je sais ce qui arrive. Je le sens. J'ai jamais eu trop de chance, je crois.

Quand l'ampoule finit par péter, je ne sais pas qui est le plus surpris par mon hurlement. Ni par le fait que je me retrouve assise par terre au pied du lampadaire, les genoux relevés, tremblante comme une feuille. Mon pouls s'emballe, je sens un filet de transpiration couler dans mon dos, et mon souffle est court. Putain de crise de panique. J'ai l'impression de l'entendre. Les pas trop rapides sur l'herbe, le grondement, le poids, le choc. Je ferme les yeux pour ne pas voir l'obscurité. C'est con. Et c'est pire. Le souvenir des images défile. Je rouvre les yeux sur un gémissement terrifié. Je m'énerve, je suis un putain de Hunter, ou merde? Faut que je me relève, que je me tire de là. J'ai forcément une lampe sur moi, j'ai TOUJOURS une lampe sur moi, bordel... Je ne sais même pas à quoi je pense quand je m'entends dire, d'une voix qui ne me ressemble tellement pas dans sa fragilité, mâtinée d'un accent à couper au couteau:

"Me laisse pas toute seule, por favor..."
Revenir en haut Aller en bas
Justicier sans humour

avatar

Ezio Domenici
Justicier sans humour

Inscription : 21/03/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité06/10
2Volonté02/10
3Auspex07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 26 Avr - 21:50

Alors son masque serait une sorte de déguisement ? Spécial quand même, mais encore une fois, il est mal placé pour savoir ce à quoi le commun des mortels s'adonne. Une sorte de jeu sado-maso étrange peut-être, il n'ose même pas imaginer le reste de ses accessoires.
Bref, du coup, il ne relève pas son histoire d’hôpital qui se fou de la charité. S'il a bien comprit, c'est en rapport direct avec son costume de clown. C'est pas comme s'il l'avait choisit en même temps donc bon.
Il hausse les épaules dans l'obscurité soudaine, déjà prêt à tourner les talons et laisser la jeune femme dans son délire. Mais à travers les ténèbres, il entend le cris et puis la supplique, sa supplique. Il reconnait la voix, mais le ton est différent et il reste indécis un moment.
De l'assurance précédente, il ne reste rien. La voix faible et tremblante ne montre qu'une seule émotion : la peur.

Lui qui est tellement égal en toute circonstance reste quelques instants fasciné, se demandant ce que la jeune femme peut bien ressentir. Ses pupilles s'habituent petit à petit aux ombres et il finit par la percevoir, assise, appuyée contre le lampadaire.
Il devrait partir non? Sa mission est terminé et puis cette fille, il ne la connait pas.
Mais est-ce normal de laisser une personne en détresse ? Pas vraiment.

Ses jambes se mettent en mouvement et s'approchent de la silhouette à l'accent espagnol. Il s'agenouille à côté et cherche dans l'obscurité à capter un regard, une lueur de pupille qui brille dans le noir. S'il fumait, il aurait un briquet mais ce n'est pas le cas alors il va falloir se fier à ses capacités en vision nocturne. Faibles donc.

- Hey ça va ? demande-t-il doucement. Je peux faire quelque chose ?

A la réflexion, il ne peut pas faire grand chose dans ce costume ridicule. Même pas lui porter un verre d'eau. Il pourrait éventuellement passer un appel mais...putain pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt? Il déboutonne à nouveau le haut de son costume et choppe son téléphone portable glissé dans l'harnachement de Giustizia sans prendre la peine de se rhabiller. Là, il enclenche le mode "lampe torche" et éclaire la zone, en prenant soin de ne pas lui coller la lumière directement dans la gueule. Enfin presque.
La lumière soudaine lui fait plisser les yeux, mais il ne lâche pas l'appareil, ni même l'objet de son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Chimiste in the sky

avatar

Lucy Belascain
Chimiste in the sky

Inscription : 26/02/2015

À SAVOIR
Âge : 25 ans
Couleur de parole : #26619C
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité03/10
2Volonté03/10
3Chimie07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 26 Avr - 23:05

Je ne vois rien. Tout ce que je sais, à ce moment, se résume au noir autour de moi. Je ne sais même pas s'il est parti. Tout ce que j'entends, c'est l'emballement de mon masque, le cliquetis mécanique qui m'indique qu'il commence à ne plus pouvoir assurer ses fonctions. Le problème avec l'outil, il demande de prendre des respirations profondes, sinon, l'air ne peut pas circuler. Je suis en train d'étouffer. Je ne peux pas me reprendre, et mes mains tremblent trop pour que j'y fasse quoi que ce soit. Je ne peux pas l'enlever. Sinon, ce sera comme cette nuit-là, je serai à la merci de... tout ce qui décidera de passer par-là.

Puis, comme un animal apeuré, par-dessus les battements affolés de mon propre cœur, j'entends des bruits de pas. Je panique, me rencogne contre le lampadaire, avant de me souvenir qu'il y avait un type à qui j'ai effectivement demandé de rester. Un putain de clown. Drôle de dernière vision à avoir, non? Il s'accroupit, probablement, à côté de moi. Je ne comprends pas tout ce qu'il me dit. Sûrement un truc con comme "ça va?" puisque c'est souvent dans les situations d'urgence qu'on sort les trucs les moins fins de notre répertoire. Si j'avais pu parler, je le lui aurais bien dit, mais en l'occurrence, ça attendra.

J'entends du froissement de tissu et, trop intriguée pour paniquer, je sens mon souffle se calmer un peu. L'oxygène retrouve un peu mon cerveau, et les points blancs qui éclairaient ma vision disparaissent petit-à-petit. Pas mieux, finalement. Jusqu'à ce que je me prenne un flash dans la gueule. Une lumière de téléphone. Je n'ai pas le mien, je ne l'ai jamais, mais à cet instant, je bénis cette technologie, malgré tous les GPS et les puces qui sont dedans. Parce qu'en cet instant, ce rectangle traqueur est mon sauveur.

Ce n'est qu'en me retrouvant collée au clown, les bras autour de son cou (j'ai fini par acquérir la technique pour ne pas arracher la tête des gens avec mon masque) en marmonnant quelque chose comme "Madre de Dios" en boucle, que je me rends compte de plusieurs trucs. Déjà, de une, c'est pas forcément la meilleure attitude à avoir pour le remercier. De deux, le mec s'est à moitié désapé pour choper son portable, apparemment. De trois, il est effectivement aussi bien foutu qu'il en avait eu l'air. Non, non, c'est pas ça le trois. Le trois, c'est que j'ai l'air complètement hystérique. Et quatre, je tremble encore comme une feuille. Ouais, moyen crédible.

Je m'éloigne un peu, le relâche (je fais gaffe, encore une fois, à pas le raccrocher, enfin, s'il bouge pas). Enfin presque. Je me rends compte que je tiens la main qui n'a pas le portable. Bizarrement, j'arrive pas trop à me convaincre de la lâcher. LA tuile. Bon, ben, tant pis. J'essaie au moins de m'expliquer, mais ma voix tremble un peu, semblant si petite, si faible, dans ce grand espace juste éclairé par un pauvre portable.

"Merci... de ne pas être parti... Et, euh... Désolée. C'était pas exactement prévu, mais apparemment, je gère moins bien le noir que je croyais. Tu vois, c'est à cause de cette agression, à chaque fois, c'est comme si je voyais les ténèbres bouger et... se refermer sur moi, c'est juste... euh... Ouais, je vais me taire, en fait..."

Encore un truc qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps. Combler le vide. Si, ça je le fais tout le temps, j'aime pas le silence, sauf quand je bosse. Parce que je sens rien, donc parler, ça m'aide. Mais d'habitude, je raconte des conneries. Là, c'est moi. Le pire du pire de moi. Ah non, le pire arrive maintenant. Je détourne le regard et sans lâcher sa main, utilise l'autre pour essuyer pas vraiment discrètement les sillons qui commencent à se former au-dessus du masque. J'ai l'impression d'avoir douze ans à nouveau. Au fond du gouffre, ma pauvre fille. J'ai besoin d'un verre. Ou d'un cachet. Peut-être ma petite dose de suicide, la capsule que je pourrais effleurer du bout de la langue en ouvrant juste la bouche. Non, pas une assez bonne raison pour ça.

Je respire à fond, une fois, deux. Apparemment, je me suis effectivement calmée. En poussant sur mes pieds et le lampadaire, je commence à me relever. Enfin, c'était la situation idéale. Moi debout, ça veut dire, marcher jusqu'à un endroit éclairé pour de vrai. Qui aurait cru que leurs putains de lampadaires n'étaient pas VRAIMENT en dur? Ouais, ben pas moi. Meilleur moyen de se retrouver étalée le dos par terre. Je tenais quoi, déjà, dans la main? Ah ben oui, la sienne. Autant dire qu'il a bien dû se casser la gueule avec moi. Voire sur moi... Et que... J'entends un craquement sourd et je n'ose pas rouvrir les yeux. Je crois bien que son portable est mort là.

C'est sûrement la pire situation possible. Dans le noir, avec le poids de quelqu'un au-dessus de moi. Un long frisson me parcourt alors que les tremblements reprennent. Ce n'est pas juste de la peur, cette fois. Je suis terrorisée, littéralement. Paralysée, même, par les images qui se déroulent dans ma tête. Je suis comme dans l'expectative de la douleur à venir, de l'humiliation, encore. De l'impuissance, à nouveau. Je ne suis même pas sure de parler pour de vrai, ou si la litanie n'est que dans ma tête, comme un mantra. "Pas cette fois, non, pas encore, je vous en supplie, pas cette fois..."
Revenir en haut Aller en bas
Justicier sans humour

avatar

Ezio Domenici
Justicier sans humour

Inscription : 21/03/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité06/10
2Volonté02/10
3Auspex07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 30 Avr - 19:33

Cette fille doit être sous acide, ou sous une sorte de Xenax. Pourtant, égal à lui-même et lui trouvant quantité d'excuses, Ezio ne bronche pas lorsqu'elle se pend à son cou, ni lorsqu'elle lui tient la main, ni même lorsqu'elle bascule en arrière du fait d'une maladresse et qu'il se retrouve à quatre pattes au dessus d'elle. Sa précognition l'aide un peu à anticiper cette chute et il empêche donc son propre corps de s'écrouler sur elle.
En appui sur ses mains juste au dessus des épaules de la jeune femme, il croise son regard une nouvelle fois et n'arrive à lire que de la peur et de l'incrédulité. A moins que ce ne soit une bonne dose de produits chimiques, il faut dire que la luminosité ambiante n'aide pas vraiment là.
Lui-même n'est ni surpris, ni gêné car pour Ezio, la situation n'est qu'une succession de coïncidences à l'effet boule de neige.
Il ne remarque d'ailleurs pas que ladite situation peu fortement prêter à confusion, son costume ouvert, dévoilant son torse travaillé, son corps penché sur celui de la jeune femme.
Ouais, toute personne normale verrait dans cette position une connotation fortement sexuelle, mais pas Ezio.

Elle parle en espagnol, souvent mais même lorsqu'il est censé la comprendre en anglais, il trouve le contenu de ses phrases relativement incohérent. La pauvre fille semble perdue dans une autre vie ou dans une autre soirée aux souvenirs flous et douloureux.
Il ne répond rien, de toute façon ce n'est pas à lui qu'elle s'adresse mais bien à elle même, cette autre fille d'une autre vie.
Il ne ressent pas pour autant de la pitié envers elle, juste un vague sentiment de peine et encore. La question la plus pressante est plutôt : que va-t-il faire d'elle à présent ?

Il soupire et tandis qu'elle se remet à marmonner des suppliques auxquelles il ne comprend rien, son regard se fixe dans le sien, au dessus de l'étrange masque à gaz qui cliquette sans arrêt, comme s'il était sur le point de s'arrêter.

- Oh! l'interpelle-t-il subitement, reviens parmi nous là.

Pour accompagner l'ordre, il tape sur le masque, jugeant cependant qu'une claque aurait été plus efficace. Faute de pouvoir la réveiller avec la douleur, il peut au moins le faire avec le bruit métallique de ses doigts sur l'appareil.
Lorsque enfin son regard lui semble moins flou, il se redresse, prenant soin de ne pas l'écraser en prenant appui sur ses pieds.
Il prend enfin conscience de son costume défait et replace rapidement les boutons afin de camoufler sa peau. Sa tâche de naissance n'est pas un spectacle.

Il soupire bruyamment, pose une main sur sa cuisse pour vérifier que son arbalète est toujours là en un seul morceaux. Soulagé, il aimerait bien qu'elle se lève à son tour, histoire de vérifier l'état de son téléphone, même si le "crac" qu'il a entendu lorsqu'elle s'est affalé dessus ne lui laisse rien présager de bon.
Lui tendant une main afin de la redresser, il ne peut s’empêcher d'ajouter en inclinant légèrement la tête sur le côté :

- Tu mélanges médicaments et alcool ?
Revenir en haut Aller en bas
 

[Event n°1] Insania, the Dark Fair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» event coupe du monde la semaine prochaine
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VII : Le Requiem :: 
 :: Événements & Concours :: Archives des Events
-