Écouter l'ambiance de Requiem
 

Partagez | 
 

 [Event n°1] Insania, the Dark Fair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 23 Mai - 14:22

Par miracle, l’anneau tomba sur une bouteille. Bingo ! Une bière de gagnée. Il la décapsula avec les dents, et allait la porter à ses lèvres quand Nath se planta devant lui, l’air pas content du tout. Elle avait pas trop aimé sa remarque à propos des mauvaises fréquentations. Faut dire qu’elle l’avait bien cherché. Mais vu sa réaction, il était sûr maintenant qu’il s’était trompé sur son compte. Elle faisait pas le tapin, elle… elle faisait quoi là ? Elle pétait un câble !
 
Les neurones de Dan se connectèrent lentement. « Partenaire ». Obsession des règles, de la sécurité. Petite boxe en solitaire. Merde. Elle était flic. Encore pire que pute, et autrement plus dangereux pour lui. Comment elle pouvait être flic d’ailleurs ? Mordant et flic : encore plus improbable que sangsue tapineuse. Ça lui rappelait cette histoire qu’il avait entendue à propos d’une division d’enquête sur les « phénomènes paranormaux », comme ils les appelaient. Dan espérait qu’elle bossait pas là, parce qu’elle savait ce qu’il était, l’odeur ne trompait pas. C’était p’t’être même pour ça qu’elle était venue le voir.
 
Pourtant, même si elle était son ennemi héréditaire, même si elle était flic à mauvais caractère, il ne put s’empêcher de se sentir désolé pour elle. A ses risques et périls, il s’approcha et lui tapota l’épaule en signe de réconfort.
- Désolé pour toi. C’est pas cool, répéta-t-il.
C’est vrai qu’elle avait la poisse. Le lapin, puis le portefeuille. Pauvre bichette. Il lui tendit sa bière, puis se ravisa. L’appareil digestif des morts, c’était pas trop ça.
 
- Aller, viens. Je sais exactement ce qu’il te faut.
Il lui tendit son bras.
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 23 Mai - 15:37

Julian continue sa déambulation et s'aventure dans la fête sans réel indice quant à la direction à suivre pour retrouver Lönnrot. Il a perdu son odeur depuis longtemps et ne se fie désormais qu'aux quelques panneaux indiquant des aires de jeux ou de repos. En revanche, son odorat s'est vu à plusieurs reprises submergé par une odeur très particulière qu'il n'avait pas perçu depuis longtemps. Des lycans sont à la fête il en est persuadé, et de ce fait, il a pressé le pas pour retrouver Lönnrot. Etrangement, il ne se sent pas en sécurité le moins du monde et souhaite retrouver son alliée. Enfin...l'est-elle encore ?
Dans tous les cas, il souhaite la retrouver pour sa propre sécurité comme pour la sienne. Vu les vagues de chaleur qu'elle se tape, il ne vaut mieux pas qu'elle croise un lycan.
Rien que de l'imaginer avec une de ses créatures lui donne la nausée. Il ne vaut peut-être pas mieux mais...non, impossible d'imaginer Lönnrot au contact d'un chien.

L'ours polaire calé entre son coude et ses cotes, il marche donc, jusqu'à tomber sur un panneau indiquant une aire de jeux et de pique-nique non loin. Il décide que si elle ne s'y trouve pas, il rentrera au VII et lui enverra un message au moins pour s'assurer qu'elle va bien. Il fait la moue en pensant qu'elle ne répondrait pas, elle lui en veut bien trop.
Lui aussi se sent chargé de remords mais, il a beau retourner le problème dans tous les sens, il ne voit toujours pas quelle autre solution il aurait pu choisir.
celle de ne pas céder aurait certainement été la meilleure, mais une petite voix lui dit qu'elle aurait insisté, encore et encore et qu'il aurait fini par ... il ne sait pas vraiment.

Il soupire au moment où il pénètre dans la zone verte et croise un mec qui marmonne et se frotte la mâchoire. Il rit dans sa barbe en songeant que si Lönnrot avait été dans son état normal, elle aurait pu être l'auteure de cet acte. Mais vraisemblablement, ce soir, si ce malotru avait approché sa coéquipière ce n'est certainement pas le menton qu'il se tiendrait.
La zone est faiblement éclairée par deux lampadaires et de loin, il aperçoit celle qu'il cherche. Assise sur une balançoire, elle semble perdue dans ses pensées.
Il s'avance vers elle sans rien dire et finit par lui tendre la peluche.

- Le gars du stand m'a donné ça pour toi.

Il marque une pause et reprend :

- Je suis désolé. Je regrette...vraiment.

C'est la stricte vérité et il ne voit pas quoi ajouter de plus. Elle peut le juger, l'engueuler peu lui importe, il se punit déjà lui-même en gardant en mémoire la saveur partagée de ses lèvres et de sa peau.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 27 Mai - 12:07

    Elle entend quelques pas, mais reste bien trop occupée à contrôler les perles de colère qui menacent encore de tomber de ses yeux pour relever la tête vers la silhouette qui s'approche. Pourtant, son regard floué, s'il refuse de croiser celui de Blake, se pose à défaut sur la peluche qu'il lui tend. C'est quoi ça ? Il croit qu'un nounours blanc poilu va suffire à l'apaiser ? Ah, non, c'est de la part du forain, suite au petit carnage de la carabine au stand. Elle avait presque oublié ce passage à force de se torturer l'esprit avec des questions débiles.

    Elle finit par lever la tête vers lui lorsqu'il reprend la parole, murmurant des excuses qui, malgré la rancune qu'elle peut ressentir, trouvent un chemin en elle et lui soufflent que c'est sincère. Elle soupire et finit par attraper l'ours polaire qu'elle cale simplement sur ses genoux.

    Merci, répond-elle avec une certaine amertume.

    Son regard clair fuit alors les traits du visage de Blake, qui lui donnent encore quelques vertiges incontrôlés, et se pose sur la peluche. Elle non plus ne sait pas quoi dire. Elle devrait certainement s'excuser à son tour, oui, ce serait déjà un début, mais elle a besoin de quelques secondes de plus pour ne pas céder à tout un florilège de questions et de mots tous plus insensés les uns que les autres. Alors elle laisse simplement le silence flotter autour d'eux, avant de l'empêcher de s'éterniser.

    Je suis désolée aussi, commence-t-elle par reprendre.

    Elle sait pertinemment que la suite pourra paraître comme de la mauvaise foi pure et simple, mais elle a besoin d'évacuer pour se permettre de passer à autre chose. Alors, comme pour trouver un point de soutien, elle se met à tortiller les poils de l'ours polaire entre ses doigts.

    Le truc c'est que je ne peux pas faire simplement comme s'il ne s'était rien passé, poursuivit-elle.

    Elle risque un regard à son attention, avant d'observer de nouveau les petits nœuds qui se forment sous des doigts.

    Je veux bien concevoir que tu n'aies pas trouvé mieux à faire que de m'hypnotiser dans l'urgence, même si j'aurais préféré que tu le fasses éventuellement avant de m'emb... Enfin, tu vois.

    Elle marque un nouvel arrêt, cherchant ses mots, hésitant encore. Est-ce qu'elle doit vraiment livrer le fond de sa pensée ? Au point où ils en sont, ça ne peut pas être pire.

    Ce qui m'affecte le plus dans cette histoire, ce n'est pas que tu aies rompu ta promesse, Blake. Tu vas certainement trouver ça stupide mais...

    Elle abandonne son accroche sur la peluche en posant simplement sa main dessus d'un mouvement résigné, et relève finalement son regard vers celui de Julian.

    Tu sais que je suis une attardée des relations humaines. Peu importe ce qu'il se passe, même aussi insensé que ce soit, ça me permet d'apprendre. Alors tu vois, ce baiser, ce n'était peut-être rien pour toi, mais en me forçant à l'oublier, tu m'obliges à fuir mes responsabilités, même si ce n'est qu'un simple accident et que ça doit m'énerver, je préfère assumer que me complaire dans une réalité déformée.

    Nouveau silence de quelques secondes, le temps de changer de point de vue.

    J'ai décidé d'arrêter de fuir. Et là, pour le coup, tu ne m'as pas aidée, achève-t-elle en murmurant.


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 28 Mai - 9:44

Lönnrot récupère la peluche et le remercie. Elle s'excuse même, bordel c'est le monde à l'envers.
Julian ne dit rien, il attend la suite en glissant ses mains libres désormais dans ses poches.Il sait qu'il a fauté, il sait que si Lönnrot n'avait pas été suffisamment forte pour lutter contre ses pulsions, lui aurait dû être fort pour eux deux. Mais il n'avait pas été à la hauteur, il avait pris ce qu'il souhaitait puis s'était débarrassé du problème d'un coup d'hypnose, c'était lâche et bas. Tout à fait lui.
Il l'écoute attentivement et comprend ce qu'elle lui dit. Il regrette alors terriblement son geste mais à son tour, laisse le silence s'imposer pour lui offrir suffisamment de temps pour réfléchir à une réponse.
Il soutient son regard dans ses derniers aveux avant de se décider. Peut-être que...
De sa poche, il sort son téléphone et pianote un message destiné à la seule personne en qui il a confiance pour ce genre de question. Envoyer.

Il finit par s'asseoir sur la balançoire libre à côté de Lönnrot et réprime un sourire. Il n'a pas fait de cet agrée depuis qu'il est gosse. Il se balance alors légèrement, en se poussant du bout des pieds sur le sol. Une attardée et un lâche, quel beau binôme se moque-t-il intérieurement.

- Je viens d'envoyer un message à Blackwidow, commence-t-il doucement en faisant face au ciel nocturne. Pour savoir si je peux annuler une hypnose ayant pour but une suppression de mémoire. Elle voudra des explications, mais elle me répondra et si c'est possible...je te rendrais tes souvenirs.

Il n'avait jamais eu à revenir sur une hypnose et ne savait donc pas si c'était possible ou non. Le fait qu'elle ne veuille plus fuir lui donne à lui aussi le courage d'aller de l'avant malgré cette erreur.

- En attendant...

Il fixe à nouveau son regard dans le sien, ils sont proches physiquement, moins d'un mètre les sépare alors elle devrait pouvoir capter ses pensées.
Il décrit alors, mentalement, comme tout cela s'est passé. Bien sur, elle revivra ce souvenir de son point de vue à lui, mais, à travers les battements de son coeur et des phéromones qu'il a capté, il a une vague idée de la chaleur qui l'habitait alors.
Il lui rappelle alors, certains mots qu'elle a eut à son égard, sa volonté de venir le "goûter", sa volonté de s'embraser contre lui. Quiconque rougirait de s'entendre prononcer ce genre de discours et il reste persuadé qu'elle ne fera pas exception.
Pourtant, il continue, sachant qu'elle ne contrôle pas son don et qu'elle doit donc subir les pensées qu'il émet.
Julian ne lui cache rien, il se dévoile entièrement, comme mis à nu. Il n'omet rien de sa description mentale, la chaleur du contact de leurs corps, le goût, les sensations qui l'ont enivré et dans lesquelles il a manqué de se noyer. Il ferme les yeux avant de continuer et renvoi à la jeune femme le souvenir de son propre coeur battant, son désir excessif, de ses phéromones excitant ses sens et de son propre plaisir ressenti dans ce partage tant et si bien qu'il avait eu alors beaucoup de mal à revenir à lui et a éloigner la bête.
Tout est exacerbé par ses sens décuplés, à ce moment là, il lui donne la vision des sensations d'un vampire dans laquelle tout est plus fort et plus violent.

Lorsque enfin il fait le vide, il ne peut que murmurer les yeux toujours clos, préférant éviter toute émotion qu'il pourrait lire dans son regard clair.

- Tu me dois au minimum une pensée là.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 28 Mai - 9:53

Elle en était encore à broyer du noir quand la grosse main de Dan vint se poser sur son épaule. Elle se tourna légèrement, juste assez pour le regarder du coin de l’œil, et poussa un nouveau grognement – un peu moins mécontent.

"Merci. Je suppose."

Il se montrait bien prévenant d'un coup, mais elle était toujours de mauvaise humeur. Et le coup des mauvaises fréquentations lui restait dans la gorge, aussi idiot que ce soit. Peut-être – sans doute – parce qu'elle n'avait déjà pas beaucoup d'amis. Et que le sale coup joué par Morgan lui était resté en travers de la gorge, prouvant au passage qu'il était… Eh bien, une mauvaise fréquentation, alors qu'elle le considérait comme son meilleur ami avant ça. Comme quoi Dan avait touché juste, au moins un peu. Même si elle ne comprenait pas comment il pouvait savoir ça. C'était peut-être pour ça qu'elle le sentait mal depuis le début. Peut-être qu'elle le connaissait, qu'elle l'avait déjà vu. Et si il s'était renseigné sur elle ? Et si il… L'espionnait ? C'était pour ça que son instinct lui disait de se méfier de Dan ? Et si elle l'avait vu, planqué derrière un coin de mur, alors qu'elle rentrait chez elle, qu'elle allait au boulot – qu'elle allait au VII ! Elle devait en être certaine ! Et puisqu'il lui tendait son bras, c'était l'occasion de reprendre – non, plutôt de commencer – son enquête sur "Le secret de Dan". Forçant un sourire, elle attrapa son bras.

"Et pourquoi pas. Tu as l'air de mieux connaître le coin que moi. Mais cette fois, évitons les sensations fortes. Je ne voudrais pas que tu t'inquiètes encore pour moi."


 
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 28 Mai - 16:28

    Elle laisse échapper un petit soupir las à ses mots. L'intention de réparer son erreur y est, c'est vrai mais, même si elle retrouvait ses souvenirs à présent, ce ne serait pas pareil, elle en est persuadée. Les sensations à vif ne sont jamais les mêmes que celles qu'on vous accorde en souvenir. Mais elle devait bien l'avouer, Blake faisait un effort et comprenait pourquoi alors... On dit que c'est l'intention qui compte, pas vrai ? Inutile d'en rajouter une couche.

    Elle relève un peu la tête vers lui au début de phrase qu'il suspend, puis croise définitivement son regard quand aucun mot ne suit. Elle l'interroge des yeux. En attendant, quoi ? Qu'y aurait-il de plus à dire ? Ou à faire ? Déjà que ça lui disait rien qu'il doive parler de cet incident à Blackwidow alors...

    Elle fronce d'abord les yeux à l'entente des mots qui se formulent dans ses pensées. Qu'est-ce qu'il cherche à lui faire comprendre au juste ? Et puis, lorsqu'il évoque son désir de s'emparer du goût de sa peau, aussi bien que celui de partir en flammes contre son corps, ses yeux s'écarquillent de stupeur. Ca y est, elle sait ce qu'il essaye de faire, il est en train de lui renvoyer le discours frivole qu'elle a pu lui tenir plus tôt. Elle a vraiment dit tout ça ? Mais non, pas elle, pas l'Impératrice des Fjords dont le cœur est scellé sous la glace ! Qui y croirait ? Mais alors pourquoi son cœur s'affole ? Parce qu'il reconnaît les propres mots que sa raison a omis de retenir ? Bon sang, c'est d'autant plus perturbant d'entendre sa voix en écho dans sa tête que si elle pouvait se souvenir simplement par elle-même. Elle voudrait l'implorer d'arrêter, mais elle est incapable de formuler la moindre syllabe. Ses joues sont devenues aussi rouges qu'une larme de sang sur la neige, et comme pour atténuer la gêne qui la prend, elle détourne les yeux.

    Mais il n'a visiblement pas fini de lui infliger des tortures, car déjà il lui renvoie l'image de leurs corps échoués, les sensations de chaleur, de saveurs, de plaisir, et de naufrage. Sa main se resserre sur l'une des chaînes qui orne la balançoire sur laquelle elle est assise. Les battements de son cœur s'affolent, elle les sent rebondir à l'intérieur de sa poitrine. Reflet des tambours qui l'avaient déjà agitée lorsqu'elle était contre lui. Tout est trop intense, trop exaltant, pour elle qui n'a que le froid pour habitude. Des picotements la parsèment de part en part, l'incendie se déferle dans sa tête et lui brouille toute pensée cohérente. Ses doigts se détendent, au même rythme que le souffle fébrile qui s'échappe de ses lèvres. Tout est si assourdissant à l'intérieur d'elle-même, qu'elle a l'impression d'être une île égarée en pleine océan, sur laquelle l'on viendrait comme par magie d'inviter des vagues de papillons à l'engloutir sous de multiples sensations éloquentes.

    Lorsque la voix de Blake vient troubler le mirage qui se dessine encore devant ses yeux troubles, elle avale difficilement sa salive, sa gorge est sèche, comme si la moindre goutte d'eau venait de s'envoler aux dépens d'un feu ravageur. Elle se contraint au calme, tente d'apaiser le concert interne qui l'anime, mais c'est compliqué de se concentrer correctement maintenant.

    J'ai... J'ai besoin de m'éloigner de toi, là, maintenant, arrive-t-elle à articuler avant de se relever brusquement de la balançoire.

    Il faut qu'elle s'éloigne rapidement, il vient de raviver une flamme que même l'hypnose ne peut plus éteindre. Elle a si chaud qu'elle a l'impression de se retrouver à quelques centimètres du soleil. Elle fait alors quelques pas, chancelante, trébuche à quelques mètres en se rattrapant de justesse à une table de pique-nique, la sensation de ses jambes en coton refusant de la porter convenablement d'un point à l'autre.

    Elle arrive tant bien que mal à déambuler jusqu'à l'arbre contre lequel elle s'était déjà réfugiée quelques instants plus tôt. Sa main se pose sur le tronc, ses doigts s'agrippent sur l'écorce. Sa paume libre vient couvrir un visage en proie au flirt avec la démence. Elle est en train de rêver, tout cela ne peut pas être réel.


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 29 Mai - 8:43

Comme il pouvait s'y attendre, Lönnrot réagit vivement aux pensées qu'il lui transmet.
Vivement, le mot est même peut-être un peu faible. Ses joues deviennent cramoisies et l'expression qu'elle affiche oscille entre incompréhension et honte.
Oui, elle a vraiment dit tout ça et plus encore.
Pourrait-elle comprendre qu'il n'aurait pas pu résister plus ? N'importe quel homme n'aurait pu résister à ça et encore, à y réfléchir, Julian ne doutait pas qu'elle aurait pu passer à la casserole un nombre incalculable de fois ce soir là.

Certes il s'en voulait d'avoir eu recours à l'hypnose, mais effacer sa mémoire n'était pas la raison principale de cet acte. Il souhaitait que la jeune femme calme ses ardeurs avant de finir nue dans un parc,à se frotter contre le premier venu.
C'était un fait, elle ne se contrôlait pas. ce qui était d'autant plus étrange puisque en temps normal, Lönnrot paraissait avoir été élevée chez les Mormonts.
A nouveau, il sent la vague de phéromones qui se diffuse dans l'air et il sait qu'il a réveillé ce nouveau comportement qu'il cherchait à enfouir au fond d'elle.
La suite ne sera certainement pas simple et dans les minutes qui suivent, Lönnrot lui indique qu'elle doit s'éloigner de lui. Il la regarde donc quitte la balançoire d'un oeil inquiet, trébucher un peu plus loin avant qu'elle ne s'échoue contre le tronc du gros arbre plus loin.

Doit il la rejoindre ? Non, elle lui a demandé de la distance. Il demeure assis et songe un peu à tout ceci pendant plusieurs minutes. Cette soirée, c'est vraiment n'importe quoi. D'abord son comportement à elle, puis celui de Lux, et ses propres faiblesses et conneries. Avec tout ça, ils n'auront profité de rien. Pas un manège, seulement un stand de tir histoire de bien couper avec sa vie réelle ironise-t-il.
Chacun sa bête, finit-il par souffler dans un murmure.
De loin, il observe sa coéquipière transformé en une sorte de zombie souffreteux qui lui fait vraiment de la peine. On dirait un fantôme avec ses cheveux clairs, pendu à l'arbre. C'est flippant.

Julian finit pourtant par se léver. Il glisse ses mains dans les poches et s'avance lentement vers sa coéquipière en prenant soin de rester à une distance respectable. Au moins cinq mètres.

- Kiia ? Appelle-t-il doucement. Est-ce que ça va ?

Son regard se porte sur les lumières de la fête et il aperçoit alors la grande roue qui dépasse de la cime des arbres et qui illumine la nuit. Cette vision lui donne une idée.

- Est-ce que tu veux qu'on rentre ou bien, est-ce que tu veux une attraction un peu plus calme ? Une nouvelle barbe à papa ? N'importe quoi, dis le moi.

Dans tous les cas, ça ne sert à rien de ressasser les événements qui se sont déjà déroulés. Ils se sont excusé, ils en ont un peu parlé et devant la gêne qu'elle affiche, il n'y peut-être rien à ajouter. Autant essayer de lui changer les idées, d’apposer une activité "normale" à cette fête ou bien de rentrer. Peut-être alors que ces souvenirs se dissiperont comme un mauvais rêve et qu'ils n'y penseront plus. Il l'espère pour elle quand il voit dans quel état cela la met, lui en tout, reste intimement persuadé qu'il n'oubliera rien de tout ça et encore moins ce baiser surréaliste.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 29 Mai - 11:58

    Toute cette soirée est hors du commun. Elle qui se fait avenante envers lui, pire même, qui lui fait littéralement des avances sulfureuses, sans même pouvoir se retenir, comme si toutes ses années de retenues se brisaient en éclats. Ca ne lui ressemble en rien. Ce n'est pas ainsi qu'elle devait agir. Elle avait simplement voulu retrouver les douceurs de l'enfance en montant dans certains manèges avec lui, en picorant une barbe à papa et en laissant son rire retrouver les échos chantants d'avant. Rien ne s'était passé comme prévu. C'était injuste. Injuste car à présent, elle ignorait comment évacuer le malaise qui bataillait entre eux.

    Il l'appelle, lui demande si elle va bien. Une brume lacrymale lui trouble la vue. Non, elle ne va pas bien. Le principe d'une fête foraine, c'est de s'amuser, pas de tout gâcher en redoublant d'ardeur incendiaire. Elle ravale ses larmes pourtant, lorsqu'il lui propose plusieurs options, jusqu'à la laisser choisir à la fin. Elle se retourne pour le regarder. Pourquoi faut-il toujours que ce soit si compliqué ? Elle n'a pas envie de rentrer mais... les choses étant ce qu'elles sont, elle ne voit pas bien comment Blake pourrait être à l'aise à présent avec les phéromones qu'elle dégage. A moins que...

    Je ne comprends pas ce qui m'arrive. Enfin, merde, Blake, je ne suis pas une putain d'allumeuse qui saute à droite à gauche sans se faire plus de soucis. Tout ça, ce n'est pas moi ! plaide-t-elle en désespoir de cause.

    Elle s'avance de quelques pas, réduisant de moitié la distance qui les sépare.

    Je voulais... Je voulais qu'on puisse s'amuser ce soir, pas qu'on en arrive à un point où tu ne seras pas tranquille rien qu'à l'idée que je puisse te... désirer si fort que je serais prête à envoyer tous mes principes en l'air.

    Elle avance encore un peu et murmure :

    Ce n'est pas comme ça que je veux que tu me voies...

    Comme une blonde effarouchée, sans demi-mesure, avec le feu aux fesses et l'avidité sexuelle qu'elle laissait émaner ce soir. Kiia n'est pas extravertie, merde ! Non. Malgré sa froideur naturelle, elle reste un être modéré, calme, qui oeuvrerait plutôt en délicatesse dans ces eaux-là. Elle hésite mais...

    Tu me fais confiance, pas vrai ? Ferme les yeux, s'il-te-plaît. Je te demande juste, de me faire confiance... rien que cette fois...

    Elle sait qu'il sera réticent à cette idée, et il aura raison. Mais il faut qu'elle répare tout ce foutoir, ne serait-ce que pour remettre les choses en bonne et due forme un minimum. Il pourra bien crier après, lui en vouloir même, mais tant pis. Elle efface les quelques pas d'écart qui demeuraient encore entre eux, relève une main presque tremblante qu'elle vient poser sur sa joue. Elle a peur, terriblement peur. Pourtant, retenant son souffle fébrile, elle s'avance encore jusqu'à poser ses lèvres sur les siennes. Rien d'extravagant dans ce baiser, c'est un étonnant contraste entre les restes endiablés de celui qu'elle lui a donné sous l'incandescence. C'est doux, chaleureux, et emprunt d'une certaine... tendresse. Modéré, délicat, de ceux qu'elle aurait pu donner d'ordinaire, si d'aventure elle se liait assez fort à un homme pour en arriver là.

    Lorsqu'elle se détache de ses lèvres, ses doigts viennent prendre place sur sa bouche avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit. Elle relève son regard vers le sien, une certaine culpabilité au fond des yeux.

    Ca, c'est moi, Julian, bredouille-t-elle d'une voix mal assurée.
    Je sais que je risque encore de te rappeler malgré moi la fausse image de cette soirée mais... Je ferai attention, c'est promis.

    L'angoisse de sa réaction au fond des yeux, elle laisse son bras retomber le long de son corps, et recule de plusieurs pas, suffisamment pour ne pas avoir à entendre ses pensées.

    Si tu veux toujours rester... J'ai repéré des montagnes russes en arrivant, ose-t-elle suggérer, au cas où il ne déciderait pas de simplement la laisser là, comme il en aurait le droit.


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 1 Juin - 14:42

Nathalia le remercia, mais elle avait toujours pas l'air commode. Et elle avait son petit œil fixé sur lui. 
- Me scrute pas comme ça. Je vais finir par croire que t'enquêtes sur mon compte, plaisanta-t-il.

Elle finit par sourire et attraper son bras. Il se mit à marcher en finissant sa bière.
- Ouais, j'voudrais pas non plus, acquiesça-t-il, songeur.
Il n'avait pas envie de se remettre dans le même état.
- J'suis pas comme ça d'habitude. Pourtant t'as pas l'air d'avoir franchement besoin qu'on veille sur toi... Ah, voilà !

Ils s'arrêtèrent devant le stand qu'il cherchait. Le test de force. Un gros punching ball rouge rafistolé pendouillait devant une bande de motards. Il fallait taper suffisamment fort dans le bordel pour actionner la délicate clochette, et gagner... la simple reconnaissance de sa virilité. Dan avait l'air content de lui.

- Vas-y, défoule-toi
, dit-il quand le groupe de mecs fut parti, non sans lorgner la blonde au passage.
- T'as qu'à imaginer que c'est un vilain forain...
Il ricana. Il savait que ça l'avait vexée, mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Paraît qu'elle n'était pas en sucre !
Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 1 Juin - 23:59

Elle sourit à la plaisanterie de Dan. L'espace d'un instant elle fut tentée de répondre, mais ce n'était pas forcément une bonne idée. Quand elle avouait être flic aux gens croisés en boite, ou n'importe où, ils avaient une forte tendance à fuir au plus vite et pour le premier prétexte venu – sauf ceux qui fantasmaient sur les femmes en uniformes, mais c'était généralement encore pire – parce qu'ils avaient peur qu'elle puisse découvrir le moindre de leurs petits secrets grâce à ses super-pouvoirs d'investigation, alors qu'en fait elle n'en avait rien à foutre. Et ça c'était pour ceux qui n'avaient rien de grave à se reprocher, si vraiment Dan avait quoi que ce soit à cacher, il fuirait encore plus vite. Non, pas besoin de lui dire un truc du genre "Et si jamais c'était le cas ?", ça ne serait pas très judicieux. A la place, elle garda le silence et suivit le mouvement. D'autant qu'elle avait encore la remarque acerbe coincée en travers de la gorge.

Ils arrivèrent finalement devant le stand dont parlait Dan. Et effectivement, c'était un bon choix. Il fallut tout de même adresser un regard noir aux motards pour bien leur faire comprendre qu'ils n'avaient pas intérêt à faire plus que lorgner, elle se força à ignorer le stéréotype aussi vieux qu'idiot selon lequel les groupes de motards étaient des fauteurs de troubles, mais le seul fait de pouvoir enfoncer son poing dans quelque chose de plus solide que du vent était déjà une bonne nouvelle en soi. A ce jour, elle ne connaissait pas de meilleur moyen de passer la colère ou la frustration que de frapper de toutes ses forces sur un truc, généralement un sac de sable. Elle vint se placer devant le punching ball et fit craquer ses articulations, un grand sourire aux lèvres.

"C'est effrayant de voir comme tu me comprends bien." plaisanta-t-elle, se mettant en position. "Et qui sait, peut-être que ça marchera vraiment."

Elle en doutait, et n'avait pas l'intention de tester. A la place, elle ramena le poing droit en arrière aussi loin que possible, stabilisant ses appuis, prenant la meilleure pose possible. Même si elle était en forme, voire entraînée, il fallait une force herculéenne pour réussir à gagner ce genre de jeux, bien plus que le stand ne pouvait le laisser croire au premier coup d’œil. Le plus souvent le mécanisme permettant au punching ball de reculer était trafiqué pour absorber un maximum le choc. Elle n'était clairement pas en état de faire sonner la clochette juste par la seule force de ses bras. En revanche, avec un geste assez large – et en trichant un peu – elle pourrait peut-être utiliser sa vitesse pour accélérer son coup suffisamment.

Elle finit par pousser un grognement, lançant son poing à toute vitesse, accompagnant la détente de son bras par une rotation du bassin. Le coup fendit l'air jusqu'à venir percuter le sac rouge à pleine puissance. Elle sentit ses phalanges déformer le cuir et s'enfoncer dans le sable tandis que le contrecoup remontait jusque dans son épaule. Comme elle s'y attendait, le punching ball bougea beaucoup moins qu'il aurait dû, et la clochette resta muette. Elle n'était même pas proche de la faire sonner, même si elle avait poussé le sac plus loin qu'aucun des motards avant elle. Le forain la gratifia d'un "Presque" amusé, content qu'il devait être de voir son attraction triompher une fois encore, mais elle s'en fichait. Pouvoir balancer toutes ses forces en un coup avait effectivement purgé son esprit, et elle se sentait de bien meilleure humeur. Elle se tourna vers Dan en souriant et fit un pas en arrière pour lui céder la place.

"Alors, mon grand, tu penses pouvoir faire mieux ?"


 
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 3 Juin - 13:16

Kiia se détache de l'arbre et se tourne face à lui, elle avance même, réduisant avec prudence la distance qui les sépare. Julian la regarde avec une patience qu'il n'aurait jamais cru posséder. La jeune femme se rend enfin compte de son comportement. L'hypnose aura au moins eu cet effet positif, elle n'est plus dans le dénie.
Même dans cette situation, elle arrive à songer à ce que lui peut ressentir. Alors quoi ? C'est ça qui la dérange ? Ce qu'il peut penser d'elle.
Elle est vraiment à côté de la plaque, il n'a pas la moindre idée de ce que la barbe à papa contenait mais il sait déjà qu'elle n'est pas comme ça. Il le lui a dit et c'est d'ailleurs ce qui l'a énervé en début de soirée. Ce comportement aguicheur, c'est tout sauf elle.

Il ne dit pourtant rien face aux mots qu'elle prononce, la laissant s'épancher et trouver une solution par elle-même. Au point où ils en sont, il ne peut de toute façon plus faire grand chose. Le mal est fait, d'un côté comme de l'autre. Il a rompu une promesse sous la panique ou le désespoir d'une situation qu'il ne pouvait maîtriser. Pourrait-elle jamais lui refaire confiance après ça ? Il en doute fortement.
Elle s'avance encore et lui se méfie un peu plus, la façon dont elle le regarde et cette facilité à franchir les derniers mètres qui les séparent l'inquiète encore.
A son niveau, elle lui demande de fermer les yeux et il hausse un sourcil à sa demande. Après tout ce qu'il s'est passé ce soir, elle veut vraiment qu'il lui fasse confiance la dessus ?  C'est impossible, non.
Pourtant, il la sent visiblement plus calme bien que son corps exprime encore des pulsions parfaitement identifiées, on est loin de la lave en fusion.

Hésitant, il songe alors à ce qu'il a pensé concernant leur confiance mutuelle ébréchée alors, peut-être que cela permettrait de réparer la brèche. C'est un risque cependant et il ne peut se jeter ainsi dans la gueule du loup, sans mauvais jeux de mot.
Il lui jette un dernier coup d'oeil, comme s'il pouvait lire en elle et ferme les yeux. Intérieurement, il est tendu comme un arc et attentif au moins mouvement, au moindre son qu'il pourrait percevoir.
La chaleur qu'il perçoit sur sa joue, juste après un mouvement presque imperceptible dans l'air, lui laisse à penser qu'il s'agit de sa main qu'elle vient d'y poser.
Il se raidit un peu plus, prêt à détaller comme un lapin si les choses tournent mal, mais, il fait face à la suite.
Cette fois-ci, ce sont ses lèvres qui goûtent pour la seconde fois de la soirée aux saveurs et au parfum de sa bouche. Surpris et en proie à une panique grandissante il ne bouge toujours pas dans l'immédiat, avant de comprendre que son intention n'a pour but que de calmer les esprits pour la soirée. Ce baiser est différent, délicat et doux presque timide et pourtant tellement volontaire.
A travers ce contact, il ressent tout ce qu'elle essaye de lui dire et il se doit de le comprendre. Sur le point de la repousser doucement, il n'aura finalement pas besoin de le faire puisqu'elle rompt d'elle-même le contact avant de poser ses doigts sur sa bouche pour qu'il conserve le silence.

Dernier aveux de sa part, dernière promesse pour la nuit, il ne sait plus quoi répondre. Tout le beau discours qu'il préparait mentalement vient de tomber aux oubliettes.
Il est surpris oui, mais aussi touché par ce comportement tellement délicat et tellement authentique. Pas de mensonge entre eux, pas de fausses paroles, la vérité telle qu'elle aurait dû être depuis le début.
Le libérant de son emprise, elle recule un peu et propose les montagnes russes finalement. Il aurait préféré la grande roue, la vue doit-être superbe, mais qu'à cela ne tienne, les montagnes russes aussi prennent de la hauteur.

Toujours silencieux, il finit par s'avancer dans la direction de la jeune femme et s'arrête au niveau de son épaule. Là, il tourne son visage vers elle et la plonge son regard dans la glace.

- Je sais exactement qui tu es, dit-il finalement d'une voix basse avant de déposer un baiser sur son front.

*Mais ne recommence plus, pense-t-il en esquissant un sourire faussement menaçant.
Une façon peut-être de lui montrer qu'il ne lui en veut pas.

Il reprend alors sa marche en s'étirant, levant les bras haut dans le ciel.

- Bon, les montagnes russes hein ?! T'as intérêt d'être sage, sinon je te laisse dans le train.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 14 Juin - 18:28

Dan regardait Nathalia d'un œil amusé, oisif, sifflant l'hymne national dans le goulot de sa bière vide. Il prit le temps de finir avant de répondre à sa question.
- Pas impossible. Mais ça ira pour moi. J'ai rien à prouver, tu vois. Tu comprendras quand t'auras mon âge, dit-il, jouant les vieux sages.

Ça n'était pas la première fois que la blonde le mettait au défi. Peut-être qu'elle avait l'habitude de fonctionner comme ça avec ses "partenaires". Mais il n'avait pas envie de se mesurer à qui que ce soit : il était là pour le plaisir. Comme un bon vieux loup pacifique.

Il songea à ses louveteaux qui se cherchaient, se mordillaient les oreilles. Il sortit son portable de sa poche et vit que personne n'avait répondu à son message. Ils avaient sans doute mieux à faire qu'une fête foraine. Il se demanda pourquoi Nath était encore là. Il allait finir par croire qu'elle appréciait sa compagnie.

- Pourquoi t'es devenue flic ? lança-t-il à brûle pourpoint.
Puis, comme pour monnayer sa réponse :
- Moi je suis mécano. Tiens.
Il chercha dans les poches intérieures de sa veste et en sortit une carte de visite aux couleurs criardes. Au recto, un vieux modèle de décapotable. Au verso, DB Turner et son numéro.
Revenir en haut Aller en bas
Al'cide

avatar

Joshua Barnes
Al'cide

Inscription : 10/03/2015

À SAVOIR
Âge : 28 ans
Couleur de parole : #ffffff
Dons:
DonsTypeNiv
1Force6/10
2Bestialité5/10
3Crochetage4/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Mer 17 Juin - 23:51

    Une fois devant le stand, Josh adressa un signe de tête au binôme qui était déjà sur place. Passant son bras par-dessus les épaules de Lux, il la garda contre elle durant tout le temps que dura son observation de la carte.

    Hamburgers, fish and chips, sandwichs...

    Les énoncer à haute voix ne l'aidait en rien à faire son choix. Faut dire qu'il n'était pas plus tenté que cela par le menu proposé. En même temps, s'il s'écoutait, il aurait enlevée Lux pour l'emmener dans un bon restaurant de grillades et se serait englouti une énorme entrecôte. Mais ils étaient à la fête foraine et il devrait se contenter de grignoter les pots de graisses proposés par les forains.

    Qu'est-ce qui te tente, Minette ? demanda-t-il en se disant qu'il prendrait la même chose histoire de ne pas avoir à choisir.

    Mais, une carte annexe attira son attention, la suite du menu s'étendait sur le côté.

    AH ! Ils ont des tacos, nickel ! s'enthousiasma-t-il.

    Puis il plongea de nouveau son regard dans celui de Lux.

    Alors, t'as fait ton choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 18 Juin - 0:09

    Tout est fait, tout est dit. Maintenant, elle attend simplement la sentence pour ses manquements aux règles, ou aux convenances, plus exactement. Mais au lieu de la colère, Blake avance simplement jusqu'à sa hauteur. Elle s'était attendu à plusieurs possibilités, mais pas à un tel calme, pas à une telle... délicatesse, de sa part. Surprise, elle demeure immobile sous les mots et le baiser qu'il dépose sur son front, puis finit par esquisser un sourire qui se prolonge à l'entente de ses pensées.

    Elle ne recommencerait plus. Ses ardeurs de ce soir ne seraient plus demain, elle en était persuadée. Quelque chose ici la rendait fragile et la poussait à franchir les barrières de sa pudeur et sa retenue habituelles. Heureusement que Blake avait été là. Lui avait tenu bon face à ses avances démesurées, d'autres n'auraient pas eu tant de remords à lui dérober des éloquences charnelles.

    Elle se retourne alors qu'il s'étire.

    T'oserais pas m'y laisser, raille-t-elle en haussant les épaules avant de se mettre en marche à son tour pour le rejoindre.

    Une fois à ses côtés, ils prirent la direction des montagnes russes, puisque c'est là qu'elle avait choisi d'aller. Aucun risque qu'elle rende son dernier repas, il s'était écoulé assez de temps entre son diner et son arrivée à la fête foraine. Au pire des cas, Blake aurait un ou deux tympans brisés provisoirement, sauf si la barbe à papa menaçait de s'échapper en nuage visqueux rose, mais elle en doutait fortement. Elle avait l'estomac solide.

    Les premiers cris des wagons leur arrivèrent aux oreilles, visiblement l'attraction ne laissait pas tout le monde indifférent. Et plus ils approchaient, plus Kiia pouvait détailler les différents rails qui montaient, s'entrecroisaient, et redescendaient en chute libre dans le vide.

    Je les pensais pas aussi... hard, murmura-t-elle d'un ton indescriptible.

    Puis sans prévenir, elle attrapa le manche de Blake pour le tirer avec plus de vivacité vers les montagnes russes.

    T'en fais pas pour les pleurs, j'ai des mouchoirs dans mon sac au besoin, railla-t-elle à son attention.


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 18 Juin - 1:42

Elle accueillit la réponse de Dan avec un ricanement un peu amère. En effet, elle ne doutait pas un instant qu'à ce jeu, il n'avait rien à craindre d'elle. Qui aurait pu penser le contraire en voyant le colosse dépasser de la foule, plus large que deux hommes – bon, peut-être pas, mais au moins large comme deux Nathalia. Et elle avait effectivement l'habitude de devoir marcher sur quelques pieds de temps en temps pour se faire respecter. Pas facile d'être une femme dans un monde d'hommes.

"Comme tu veux, papy."

Elle insista sur ce dernier mot en souriant. Le coup du manque d'expérience aussi, elle connaissait.Les vieux commissaires paternalistes, elle en avait rencontrés plus que nécessaire, et ils aimaient tous utiliser leur âge pour ne jamais avoir à justifier leurs décisions. Rien de plus insupportable qu'un abruti persuadé d'avoir raison juste parce qu'il était plus vieux. Même si, dans le cas de Dan, il avait sans doute raison, justement. Mais c'était pas une raison pour la ramener, d'autant qu'il n'était pas si vieux que ça.

Comme il sortait son portable, elle l'imita presque par réflexe. Pas de message. Rien de surprenant, Ryan avait déjà annulé et elle n'attendait pas vraiment autre chose. Par contre, au moment de ranger le téléphone, la question de Dan la pris par surprise.

"Pourquoi ?"

Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir que déjà il poursuivait, dégainant une carte de visite – plutôt sympa, pas vraiment à la mode du moment, mais sympa – qu'elle empocha après y avoir jetée un coup d’œil. Un mécano, hein ? Toujours bon à savoir, même si elle n'avait ni voiture ni moto à faire réparer. A Londres, aucun véhicule n'allait aussi vite qu'un abonnement au métro, la faute aux bouchons.

"Merci. Désolée de pas pouvoir te rendre la pareille, mais on a pas vraiment besoin d'une carte de visite dans ma branche. Tout le monde connaît déjà le numéro."

Elle gloussa de sa propre blague. Puis, pensant à quelque chose, elle reprit la carte et l'agita un peu.

"Mais au moins, on ne va pas juste se perdre de vue l'un l'autre en sortant de la fête foraine. D'ailleurs, merci de me traîner partout. J'ai pas vraiment de quoi te rembourser maintenant, portefeuille volé, tout ça. Mais je pourrais me faire pardonner en t'offrant un resto un de ces jours, t'en dis quoi ?"

Elle rangea à nouveau la carte, définitivement cette fois, et fit un pas. D'autres passants commençaient à s'intéresser au stand, et elle s'écarta pour libérer la place.

"Sinon, ta question, c'était pourquoi la police, hein ? Je t'avoue que je me suis jamais vraiment posée la question. Je rêve juste d'être policière depuis que je suis gamine. Aider les gens, courir après les méchants, tout ça… Bon, maintenant que j'y suis, ça n'a pas grand-chose à voir avec le fantasme que le grand public en a. On court pas tant que ça, et on passe plus de temps à gratter du papier qu'à aider qui que ce soit. Mais si c'était à refaire, je referais le même choix."

Elle soupira. Elle rejoindrait à nouveau la police, mais peut-être un autre département. Un où elle ne finirait pas poignardée dans une ruelle ni pourvue de canines dignes d'un tigre.

"Et toi ? Comment un grand baraqué dans ton genre devient mécanicien ?"


 
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Jeu 18 Juin - 10:36

-Pffff, ricane-t-il à sa remarque.

Bien sûr que si il l'y laisserait, mais il reviendrait la chercher très vite tout simplement parce qu'il est incapable de la laisser sans protection.
Cependant, le sujet est clos à présent et ils se remettent en marche en direction des montagnes russes dans le silence de leurs paroles, mais dans le brouhaha de la fête.
Les gens crient, hurlent, rit très fort, et en fond sonore, la musique, les sirènes et les annonces des forains qui s'entremêlent au fur et à mesure qu'ils avancent.
Les premiers cris des montagnes russes se font entendre et Julian se raidit légèrement. Il n'aime pas ce genre d'attraction. La vitesse oui, la tête dans tous les sens, non.

Plus ses pas le mènent dans cette direction et plus il se rapproche de ses rails qui lui apparaissent tout emmêlés à travers le ciel sombre.
Putain...et Lönnrot avance toujours, il ne peut pas montrer qu'il est complètement flippé.
L'avantage d'être un vampire c'est que même si dans cette situation il est blanc comme un linge, ça ne le change pas beaucoup de d'habitude.

A la réflexion de Lönnrot il ne peut répondre qu'un "ouais" très mal assuré, mais très vite, elle agrippe par le manche et le traîne plus rapidement vers l'attraction, se foutant ouvertement de sa gueule au passage.

- Je vais pas pleurer, se défend-il en souriant.

Mais je vais peut-être t'en vouloir à mort après ça.

Déjà le forain les installe dans un wagon, ben le premier tant qu'à faire hein, histoire d'avoir la plus belle des vues. Salaud qui se gausse en plus.
Julian ne montre pas son mal être, il reste souriant dès qu'elle le regarde, comme si tout était normal. Aucune inquiétude vraiment. Intérieurement, il est tétanisé.
Après avoir vérifié ses attaches de sécurité, il agrippe à la barre alors même que le train  commence son parcours. Ses doigts se crispent sur le métal jusqu'à blanchir ses jointures. Tout va bien se passer, même si le wagon se détache, il ne mourra pas.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Ven 19 Juin - 1:48

    Kiia retient à peine un rire moqueur et continue de l'entraîner vers l'attraction.

    Je prends le risque, répond-elle en écho à sa pensée.

    Pas besoin de faire la queue trois plombes, une aubaine sur ce genre de manèges à sensation. L'avantage, c'est que ça rebute les plus craintifs. Ils ont même droit aux premières places, ça va déchirer ! Heureusement qu'elle n'a pas le vertige. Blake n'a pas l'air du même avis, même s'il conserve un sourire factice, elle sait pertinemment qu'il n'est pas rassuré.

    T'es pas obligé de sourire bêtement pour m'impressionner tu sais, je le vois quand tu te forces, fait-elle remarquer en rabattant son harnais de sécurité.

    Après avoir appuyé elle-même plusieurs fois sur ses attaches, et après les vérifications de rigueur effectuées par le forain sur l'ensemble, le train se met en marche. Le claquement des rails qui travaillent leur montée en puissance la rend enthousiaste quand Julian, au contraire, semble se crisper au fur et à mesure de leur ascension. Pourtant, un léger égarement la contraint de façon passagère à la panique.

    Dis pas de bêtise, c'est impossible qu'il se détache.

    Suivi d'un regard interrogateur dans l'attente qu'il confirme. Mais loin de lui laisser le temps de lui mettre le doute, elle ajoute d'un air convaincu :

    On n'est pas dans un remake de Destination Finale ! Oh, regarde, on arrive en haut.

    Le wagon se redresse à l'horizontal et leur offre une vue panoramique sur Londres. Putain, c'est quand même vachement haut en fait, elle va avoir les joues congelées avec la vitesse. Elle profite du ralentissement momentané pour relever un peu plus son col sur ses oreilles, et tourne comme elle peut la tête vers Julian, un sourire provocateur sur les lèvres juste avant la chute.

    Hey Blake, regarde !

    Au même moment, elle laisse libre aventure à ses bras qu'elle étend dans les airs, et le wagon part en chute libre sur les rails à une vitesse effrénée sous les cris de tout type du train.


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 20 Juin - 20:02

Bon public comme toujours, Dan rigola à la blague de Nath, puis l'écouta pensivement. Putain, elle l'invitait. Bon, c'est à peu près ce qu'il venait de faire en lui donnant son numéro, mais il était surpris quand même. Ils étaient sensés pas pouvoir s'encadrer, pas vrai ? Lycans et vampires. Je-m'en-foutistes et psychorigides. Pourtant elle le touchait, sans mauvais jeu de mot, et pas seulement parce qu'elle était blonde et bien foutue.

Ou alors, il était pas parano et vraiment con. Elle le filait et il venait de lui livrer bêtement son identité. Mais bon. La vie c'était des risques, pas vrai ? Il allait pas se priver d'un bon hot dog juste parce que les cuisines étaient dégueulasses. Y'avait des chances qu'il chope la chiasse, mais encore plus que le hot dog soit délicieux.

- En réparant des trucs, répondit-il évasivement.
Son propre cas ne l'intéressait pas. Cela de Nath était bien plus intrigant.
- Si c'était à refaire, tu veux dire... même maintenant que t'es... que tu peux plus boire de bière ni manger de barbe à papa ?
Il ne savait pas comment le dire autrement. Les circonvolutions n'étaient pas son fort, mais il ne voulait pas blesser Nathalia. C'était pas fun d'être mort, surtout quand ça vous faisait passer du côté des "méchants".

Il avait conscience d'être indiscret. Gêné, il chercha un nouveau cigare dans les poches de sa veste. Tout en se demandant toujours pourquoi il n'en avait pas rien à foutre.
Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 20 Juin - 22:06

En réparant des trucs. Ça... Semblait logique. Elle ne s'attarderait pas sur le fait que c'était l'archétype de la réponse évasive, et donc un des signes les plus évidents que quelqu'un a quelque chose à cacher, parce que... Eh bien parce qu'elle n'arrivait pas à savoir si elle trouvait Dan sympa ou si elle le trouvait suspect. Un peu les deux, selon les moments. Plutôt sympa, en ce moment. Elle l'aurait pas invité à dîner sin… Quoi ? Elle eut un mouvement de recul, plongeant son regard dans celui de Dan. Même si, avec les lunettes de soleil qu'il portait, ce n'était pas exactement évident. Comme il semblait attendre, elle répondit d'une voix hésitante.

"Non… Je voulais dire, euh… Maintenant que je sais, euh, comment c'est. D'être flic. Comment c'est en vrai. Aucun rapport avec…"

Puis elle saisit le col de Dan et vint se coller contre lui, le visage juste devant le sien – sous, pas devant – alors que la surprise laissait la place à un mélange de peur et de colère. Comment est-ce qu'il pouvait savoir ? Et puisqu'il savait, qu'est-ce qu'il comptait faire de l'information ? Sans desserrer la mâchoire, elle siffla entre ses dents, juste assez bas pour qu'il entende sans que la foule puisse comprendre un seul mot. Complètement suspect, maintenant.

"Comment est-ce que tu sais ? Tu siffles de la bière depuis tout à l'heure, donc t'es pas un vampire, alors t'es quoi ? Et comment tu sais que je.."

Sans finir sa phrase, elle jeta des coups d’œils rapides et repéra un coin inoccupé, entre deux stands. Consciente qu'elle ne pourrait pas l'y traîner, elle lui indiqua la direction d'un mouvement de tête  sec avant de s'y diriger, tenant toujours son col pour l'empêcher de filer.


 
Revenir en haut Aller en bas
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 20 Juin - 22:43

Le visage de Nath se tordit. Dan se sentit anormalement angoissé, et normalement étonné. Elle ne savait pas qu'il savait. Donc elle ne savait pas ce qu'il était. Ben ça...

Quand elle l'avait cramponné, il avait cru un instant qu'elle allait l'embrasser. Mais c'était juste sa manière à elle de le menacer, parce qu'elle se sentait en danger. Il maudit sa curiosité. Il ne lui avait fallu qu'une seconde pour saper leur entente. Adieu le hot dog, bonjour la chiasse...

Comme il gamin tiré par l'oreille par une institutrice un peu trop sévère, il se laissa docilement mener jusqu'à un coin "tranquille". De toute façon, ça braillait de partout. Personne en avait rien à foutre de leurs histoires de freaks.

- Lâche ça, tu veux ? J'y tiens, dit-il en se dégageant.
Il sentit qu'il ne pourrait pas échapper à son regard aussi facilement qu'à ses mains, et reprit calmement :
- Disons que je suis autre chose. C'est pour ça que tu peux pas me sentir. C'est pas le cigare...

Il rigola, mais vit qu'elle ne rigolait pas du tout. Toujours pas.
- Mais je suis inoffensif, okay ? Relax. En tout cas, toi, tu débarques. Laisse tomber ton pote au lapin, là, et trouve-toi une meute.

Il trouva un cigare dans sa poche et le mâchonna. Il se sentit mieux.
- Sérieusement. Tu veux pas vivre ça toute seule.
Enfin, vivre, c'était un bien grand mot...
Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Sam 20 Juin - 23:50

Une fois dans la ruelle, et sans tenir compte de la demande du suspect, elle le lâcha et se planta face à lui, à un mètre environ, les bras croisés, et un regard mauvais rivé sur ses yeux. Regarder les suspects dans les yeux les mettaient toujours mal à l'aise. Et comme Dan semblait prêt à parler tout seul, elle le laissa faire. Au moment où il changea de sujet elle voulut le reprendre, mais il frappa juste. Surtout à propos de "vivre" ça toute seule. Sans vraiment pouvoir se contrôler, elle dégaina un index qu'elle vint coller contre la poitrine de "l'autre chose", comme il disait.

"Alors premièrement, tu laisses mon partenaire en dehors de ça. C'est un humain normal, il ne sait absolument rien, et ça ne le concerne pas !"

Sa voix vibrait d'une rage difficile à contrôler, comme si tout le malaise que la présence de Dan lui infligeait remontait à la surface et prenait le contrôle. Mais quand elle poursuivit, ce fut un peu moins énergiquement. Juste un peu.

"Et deuxièmement, j'ai pas choisie tout ça, j'ai pas choisie de débarquer, comme tu dis, ni de devoir me démerder toute seule pour trouver comment ne pas me faire griller. J'ai pas choisie – sa voix faiblit encore un peu et trembla légèrement – de me faire poignarder dans une ruelle toute moisie, de me vider de mon sang jusqu'à la mort, j'ai jamais demandé à ce qu'on me transforme en sangsue parasite pour me sauver la vie, et j'ai jamais voulue – cette fois, elle avait du mal à parler alors qu'un sanglot commençait à lui bloquer la gorge – que le seul type que je connaisse capable de m'expliquer quoi que ce soit se tire même pas vingt minutes après m'avoir ressuscitée en me laissant dans la mouise et sans explication. Alors tes petits conseils, tu peux…"

La suite refusa simplement de sortir, étouffée par un hoquet. Consciente des quelques larmes, sans doute pas plus, qui avaient coulées de ses yeux, elle se retourna et s'éloigna dans un vain effort de ménager sa fierté.


 
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 21 Juin - 0:21

Julian grimace à chacune de ses remarques. Oh ça va hein, c'est pas qu'il se force mais il possède sa fierté quand même !
Les attractions à sensations, il n'a jamais aimé ça. Etre secoué comme un prunier, qui peut bien apprécier cela ?
En bref, il n'est pas du tout rassuré et l'air suffisant que Lönnrot affiche l'énerve un tantinet il doit bien l'avouer. Sur le coup il pourrait lui rappeler qu'il y a encore pas si longtemps, il aurait pu profiter d'elle, elle aurait moins fait la maline pour le coup ! Mais il à trop peur pour songer à se comporter comme un mufle et lorsqu'elle s'émerveille d'arriver en haut des rails, il observe la vue par réflexe. C'est beau, les lumières qui se diffusent dans l'obscurité, vaporeuses à travers le brouillard, semblable à des feux-follets qui vous attirent dans les ruelles pour mieux vous perdre.
Une grande roue pour assister à ce spectacle aurait de loin été préférable pour Julian.
Et elle qui lui lance pour la seconde fois un " regarde!" comme une gamine enthousiaste et oh putain....
Il ne voit que le début de la chute du wagon et ferme les yeux aussi fort qu'il le peut, subissant les à coups, les montés, les descentes, les looping et toute sensation étrange en restant crispé comme une moule à son rocher.

Il va mourir, il va mourir....Et l'autre qui se marre là !
Enfin, la torture s'arrête dans un dernier soubresaut mécanique et grinçant. Trop rapidement, Julian défait le harnais de sécurité et retire la barre de protection, il se lève d'un bond et quitte le wagon sous le regard amusé du forain.

- Plus jamais ! T'entends ! Plus jamais !

Il tremble légèrement, et tangue une fois en posant le pied sur le sol. La seule chose à laquelle il pense, c'est de s'éloigner d'ici le plus vite possible.


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas
Brute chantante

avatar

Daniel Turner
Brute chantante

Inscription : 01/03/2015

À SAVOIR
Âge : 37 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Force05/10
2Bestialité03/10
3Mécanique06/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Dim 21 Juin - 16:00

Dan en resta sur le cul. Mais à vrai dire, il préférait encore quand elle lui plantait son index accusateur dans le torse que quand elle repliait sur elle-même, si vulnérable. Son histoire était vraiment horrible. Aucun d'entre eux n'avait le choix ; mais au moins les lycans naissaient comme ça. Nathalia, elle, n'avait pas encore digéré sa transformation. Et elle ne digèrerait plus rien que du sang, désormais...

Dan renifla. Il se sentait triste et coupable de l'avoir mise dans cet état. Heureusement, ses lunettes masquaient ses yeux tous flous.

Il cracha son cigare et la rattrapa. Hésitant, il posa ses larges mains sur ses épaules et les pressa légèrement. Il ne s'approcha pas davantage, mais lui communiqua sans mots sa chaleur animale. Il n'était pas sûr qu'elle le sente. Ça ne marchait qu'entre loups.

- Tu trouveras quelqu'un d'autre, dit-il tout bas. Crois-moi, ça ne manque pas à Londres...
Ils étaient loin d'être tous recommandables, mais ça, c'était une autre affaire.
- Et puis, pour une débutante, tu te débrouilles comme un chef. Dans cette foule humaine... je ne t'ai pas vue perdre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Inspectrice aux dents longues

avatar

Nathalia Aleexiva
Inspectrice aux dents longues

Inscription : 20/03/2015

À SAVOIR
Âge : 27 ans
Couleur de parole : 339933
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose03/10
2Discrétion06/10
3Célérité05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 22 Juin - 23:06

Elle en était à effacer ses larmes – et accessoirement foutre en l'air son maquillage – en passant rapidement une manche sur son visage quand elle sentit les grosses mains se poser sur ses épaules. Sur le coup elle sursauta, mais ça n'avait rien d'un geste agressif et elle ne chercha pas à se défaire de sa prise. Elle se contenta d'un gloussement un peu mélancolique en réponse à sa dernière remarque.

"Ça a pas grand-chose de surprenant, j'aie… je m'en suis occupée avant de venir."


S'en occuper signifiant vider un chien errant de son sang et se laver les dents pour effacer le goût comme l'odeur. Les yeux toujours un peu rouges, mais un sourire tirant faiblement ses lèvres, elle se retourna. Les lunettes de Dan masquaient ses yeux, mais elle était à peu près certaine qu'il pleurait lui aussi. En tout cas il avait la gorge serrée quand il parlait, pas une preuve absolue mais suffisante pour la convaincre. Elle donna un petit coup de poing dans le bras de Dan.

"Allez, arrête ça. T'as aucune raison de pleurer, toi, et ça ne te vas pas. Et… Je suis désolée, j'aurais pas dû m'emporter comme ça. C'est juste que j'aie encore un peu de mal avec tout ça."


Ensuite elle lui attrapa le poignet et le tira vers la foule, et donc les attractions.

"Viens plutôt par là. C'est qu'on s’ennuierait ici, sans rien d'autre à faire que s'engueuler et s’apitoyer sur son sort. Et tu dois toujours m'expliquer ce que ce "autre chose" peut bien vouloir dire."


 
Revenir en haut Aller en bas
Coeur de loup-garou

avatar

Lux McArthur
Coeur de loup-garou

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 20
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Manipulation05/10

MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   Lun 22 Juin - 23:44

Lux avait beau être temporairement muette, elle n'en avait pas moins gardé sa personnalité et surtout son appétit délirant. Elle mourait donc de faim, naturellement, vu l'heure avancée. Bien évidemment, elle n'aurait même pas eu l'idée d'approcher un minuscule nugget de poulet si elle avait eu le droit de déshabiller Josh, mais elle ne pouvait pas. Pas vrai ? Du coup, elle en était réduite à déchiffrer la carte du stand de nourriture pour choisir ce qu'elle voulait.

Sur le point de prendre n'importe quoi pourvu que ça la cale, elle suivi le regard de son amant sur la deuxième ardoise et hocha la tête avec enthousiasme, un large sourire aux lèvres. Des tacos, c'était une super idée ! Elle désigna donc au jeune homme tour à tous les différents éléments tout en faisant des signes avec les doigts pour lui montrer ce qu'elle voulait et en quelle quantité. Elle lui proposa ensuite des sous pour payer sa part, puis partit en quête d'une table de pique-nique où ils pourraient s'installer tous les quatre.

Lorsqu'elle l'eut trouvée, elle s'y installa et alluma une cigarette pour attendre les autres. Pourvu qu'ils pensent à prendre à boire. Qu'est-ce qu'elle aimerait boire, tiens ? Une bière ? Un soda ? Peut-être de l'eau. Elle avait du mal à décider quoi que ce soit en fait, trop obnubilée par le fait que le beau Josh était à elle et qu'elle mourait d'envie de le trainer dans un coin sombre pour lui faire un tas de trucs très cochons.





"Le plus grand ennui, c'est exister sans vivre."
Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Event n°1] Insania, the Dark Fair   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event n°1] Insania, the Dark Fair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» event coupe du monde la semaine prochaine
» land speeder dark eldar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VII : Le Requiem :: 
 :: Événements & Concours :: Archives des Events
-