Écouter l'ambiance de Requiem
 

Partagez | 
 

 Londres : A quoi ressemble la ville en 2069?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Master of London

avatar

The Smog
Master of London

Inscription : 10/05/2009

À SAVOIR
Âge : Vieux
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Londres : A quoi ressemble la ville en 2069?   Dim 7 Déc - 17:39

Royaume-Uni - Organisation


Comme la plupart des pays du monde, le Royaume-Uni n'a plus de nation que le nom. Les guerres mondiales, conflits internes et oppositions politiques ont morcelé le pays et profondément modifié son organisation. Au lieu d'un état uni et solidaire gouverné par un pôle central, le pays est divisé en immenses domaines d'influence à la fois géographiques et politiques. Capables de s'auto-suffire, ils organisent néanmoins des échanges entre eux, notamment commerciaux. Fonctionnant comme de véritables seigneuries moyenâgeuses, ils ont développé un fort esprit de groupe et de protection.

Bien qu'elle existe toujours, la famille royale n'a plus d'influence ni de pouvoir. Elle vit toujours à Buckingham mais la plupart de ses autres possessions ont été vendues pour subvenir à ses besoins.

Il existe toujours un parlement mais il ne sert désormais qu'aux débats et au travail des textes. Les députés sont sensés être des représentants du peuple par circonscription mais la corruption règne à tous les niveaux et la plupart ne sont là que pour ce que ça peut leur rapporter ou à leur alliés politiques. D'ailleurs, les citoyens britanniques se sont massivement désintéressés de la politique depuis des années. L'abstentionnisme est le parti le plus populaire ce qui laisse une large marge de manoeuvre aux stratèges en quête de pouvoir.

Les véritables gouvernants sont au nombre de 9 et se réunissent en une sorte de conseil pompeusement nommé "l'Équité". Là encore, la corruption est reine même si l'on maintient l'image d'une organisation saine et bien au-dessus de ça. Les Neuf sont les chefs des plus grands domaines de ce qui reste du Royaume-Uni.



L'organisation politique de Londres


À Londres même, le poste de maire est le plus convoité car donnant le pouvoir sur bien des aspects de la ville, notamment les finances publiques. Le maire est élu par les habitants de Londres tous les 6 ans et peut être réélu à son poste indéfiniment.

Le maire sortant, Gerald O'Hara, est resté à son poste pendant 18 ans. Peu accessible à la corruption - bien que certains écarts ne soient pas impensables - il a géré la ville au mieux et tenté de maintenir un équilibre des forces en même temps qu'une certaine justice.

Élection du nouveau maire prévue le 25 juin 2069.



Climat, Hydrographie, Faune et Flore

Climat
Le climat est de type océanique.
Entre le réchauffement climatique de la planète mais aussi avec la mise en place du champ de force au dessus de la ville dans le but de maintenir la pollution dans cet espace, les normales saisonnières ont changé.
Les étés sont toujours relativement tempérés même si la chaleur a augmenté passant à une moyenne de 25°C à 30°C en journée durant la période estivale. Le mois de juillet est le mois le plus chaud de l'année.
Les hivers sont froids avec en moyenne des températures variant de -3°C à 3°C en journée. Le mois de janvier reste le plus froid de l'année.

L’ensoleillement déjà faible dans les années 2000, a encore diminué avec le nuage de pollution stagnant sur la cité. Actuellement les rayons n'atteignent plus les grandes villes.
La pluie n'est pourtant pas forcément fréquente mais lorsqu'il pleut, ce sont des averses longues mais de faible intensité.
Dans l'ensemble, les habitants ont l'impression de subir un temps maussade en permanence.

Hydrographie
La Tamise, autrefois plus large et moins profonde a vu son lit modifié par la main humaine. Il ne faut pas oublier que ce fleuve est sujet aux marées et que la ville toute entière peut être inondée. Ce fut d'ailleurs le cas en 2038 où le niveau de la mer à augmenté de 10 mètres et n'a jamais diminué depuis. Afin de regagner les berges inondées, le lit de la Tamise a été creusé en profondeur.

Faune
La planète, de par son réchauffement climatique et la pollution, a subi sa troisième extinction massive. Heureusement, certaines espèces ont su s'adapter. Pour les autres la WWI (World Wildlife Insurance), une association pour la protection des animaux œuvrant à travers le monde, a récupéré depuis l'alerte donnée en 2016, les partitions génétiques de ces espèces en danger. Elle est financée par les plus grandes entreprises du monde et certaines puissances privées,
Un laboratoire dédié à la conservation des espèces et basé à Washington, conserve sous scellés ces cartes génétiques dans l'attente de pouvoir recréer les espèces disparues.
Dans la plupart des zoos et réserves, elles sont représentées sous forme holographique puisqu'à ce jour ces animaux n'existent plus à l'état sauvage.

À Londres, rien n'a véritablement changé. La plupart des espèces se sont adaptées ; oiseaux, rongeurs et mammifères vivent toujours parmi les hommes ou à la frontière de la ville, même si certaines espèces ont préféré migrer.

Flore
Dans les capitales cachées par le nuage de pollution, la quantité de végétaux a nettement diminué. Même si une faible dose d'UV peut traverser le brouillard, la flore n'est plus aussi présente qu'autrefois. La photosynthèse demande beaucoup plus d'effort aux végétaux, c'est pourquoi de nouveaux engrais ont été développés pour les aider. Les arbres restent moins grands qu'autrefois mais bien plus fournis car ils développent plus de feuillage afin de tenter de capter plus d'UVs.
De grandes domaines agricoles se sont développés à l'extérieur des villes afin de produire les denrées nécessaires à la survie humaine. Ils approvisionnent ainsi les zones où il est impossible de produire des quantités suffisantes de fruits et légumes. Ces productions sont très efficaces, notamment pour des variétés rustiques, qui sont les plus faciles à cultiver.

À Londres, Kensington Gardens est à présent une immense biosphère protégée par un dôme de verre sous lequel brille un soleil artificiel. Cette serre moderne est devenue un lieu de rassemblement important pour la population qui vient régulièrement s'y ressourcer. Le surplus d'oxygène dégagé par la végétation sous le dôme est revendu par la ville aux hôpitaux, laboratoires, etc.



Technologies et médias

Technologies
On pourrait croire que les avancées technologiques ont été importantes en plus de 50 ans. Il n'en est rien ou presque. Les écologistes n'ont fait qu'améliorer des technologies du passé. Nous retrouvons donc des véhicules fonctionnant à l'eau même si, sur le plan du design et de la mécanique, nous sommes loin des premiers engins à vapeur.
L’Angleterre en règle générale mise dorénavant sur les énergies renouvelables même si les grosses multinationales s'approvisionnent toujours en pétrole. Ce produit est d'ailleurs devenu une denrée rare et vaut bien plus que l'or.

Les appareils de haute technologie sont tous connectés entre eux. De la montre au téléphone, jusqu'au frigo et à la maison. Quand vous rentrez chez vous, la maison s'adapte à vos habitudes quotidiennes pré-enregistrées. Ainsi, votre frigo commande automatiquement les produits que vous utilisez le plus, si votre téléphone ou votre montre détecte une température corporelle plus faible que votre normale parce que vous avez passé toute la journée dehors, elle commande alors au chauffage de votre maison d'augmenter afin que la température soit idéale à votre retour chez vous. Si vous êtes en train d'écouter de la musique dans vos écouteurs en franchissant le seuil de votre porte, la chanson se transfère automatiquement sur votre chaîne hifi et les notes résonnent dans votre intérieur. Tout a pour but de vous faciliter la vie et de vous faire gagner du temps.

Médias
Aucune réelle évolution de ce côté-là. Télévision, internet, affichage lumineux, les techniques d'information de la population sont toujours aussi diverses et variées.



Tourisme


Les monuments bien connus de Londres sont toujours présents et sont considérés comme les joyaux de la ville.

Les taxis Londoniens sont toujours aussi prisés par les touristes autant que par les habitants, de même que les bus à impériale sauf qu'aujourd'hui, ils fonctionnent à l'eau. Le London Underground est toujours le moyen de transport privilégié par la population. Cependant, il a subi des modifications compte tenu de la montée des eaux et de la dernière inondation. Plutôt que de creuser de nouveaux tunnels, le métro est désormais amphibie et traverse les zones inondées.
Pour palier aux stations de métro inondées et impraticables depuis 2048, la ville s'est également équipée d'un monorail aérien.

Les théâtres sont toujours le lieu de sortie préféré des Londoniens et les comédies musicales font fureur. Une façon peut-être de dédramatiser cette sombre vie londonienne.



Plans de la ville

Plan de la ville divisé en quartiers



Lupus Street est située au sud et donne sur la station de métro de Pimlico.





Plan métro + monorail

Revenir en haut Aller en bas
Tyran en chef

avatar

The Thames
Tyran en chef

Inscription : 15/11/2014

À SAVOIR
Âge : /
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Re: Londres : A quoi ressemble la ville en 2069?   Sam 6 Aoû - 11:07

Mise à jour du 06/08/2016 : ajout du contexte politique du Royaume-Uni et de Londres
Revenir en haut Aller en bas
 

Londres : A quoi ressemble la ville en 2069?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Londres : A quoi ressemble la ville en 2069?
» Ce pokemon ressemble à quoi?
» Elle essaya d'imaginer à quoi ressemble la flamme d'une bougie après qu'on l'ait soufflée
» [Validée]présentation de Mibu Kyôishirô
» Battlefleet Gothic [GW]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VII : Le Requiem :: 
 :: L'univers :: Un pied dans Londres...
-