Écouter l'ambiance de Requiem
 

Partagez | 
 

 Constance de Villèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madame de Glace

avatar

Constance de Villèle
Madame de Glace

Inscription : 16/03/2017

À SAVOIR
Âge : 268
Couleur de parole : #666699
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose02/10
2Discrétion04/10
3Iceberg04/10

MessageSujet: Constance de Villèle    Ven 17 Mar - 14:08


État civil

• Nom complet : Marie Ombeline Constance de Villèle
• Race : Vampire
• Date/lieu de naissance :28 janvier 1801, îles de la Réunion, France lointaine.
• Âge : En 1826 à 25 ans, elle connut l’étreinte, à présent elle compte 268 années

• Adresse actuelle : 41 Ovington square, Londres
• Profession : Ambassadeur du prince de Paris Édouard Delacroix
• Statut marital : Veuve

• Taille / Poids : 59 kilos, 1m 65
• Couleur des cheveux / Yeux :  Noir, bleu foncé

Particularités

• Signe(s) particulier(s) : 
- Une très grande pianiste et claveciniste.
- Son veuvage l’aurait finalement tournée vers les femmes.

• Une info importante ? 
- Il semblerait qu’elle cultive une rage secrète pour le prince de Paris.
- Ne pas négliger sa ferveur catholique.

• Crédit avatar : « Leylah » by Eve ventrue

Statistiques

Aptitudes

• Discipline 1 : Hypnose 2
• Discipline 2 : Discrétion 4
• Discipline 3 : Iceberg 4

• Explications : Constance peut vous geler de l’intérieur, tant pis si vous êtes agile ou rapide. Comme le syndrome du gel du cerveau, dès que ses yeux auront croisé les vôtres, vous perdrez d’abord vos moyens sans pouvoir fermer vos paupières ni vous détourner. Puis, le temps que son regard transperce la carapace de votre esprit, vous vous figerez, face à une douleur grandissante. Plus elle garde son emprise sur vous plus l’engourdissement supportable vous entraînera immanquablement dans une douleur insoutenable. Est-ce mille aiguilles qui s’immiscent dans votre système nerveux ? Est-ce votre sang qui gèle et comprime vos organes ? Votre esprit ordonne à votre corps et c’est effroyable. En fonction de la puissance de son l’emprise et le temps qu’elle y consacre, lorsqu’elle vous aura libéré de ses pupilles gelées, vous mettrez de quelques minutes à une heure à vous en remettre. On dit qu’avec l’expérience, cette capacité peut devenir mortelle et qu’au-delà du regard, le simple contact pourrait remonter le système nerveux. Mais ça, ce serait pour les experts uniquement.

Contrôle de la Bête

58 %, si la faim la torture et en présence physique prolongées avec des lycans. (Comme si la bête était un instinct de survie primitif)

Descriptions

Physique

Jadis elle était la plus grande de ses sœurs et le vivait très mal. Aujourd’hui les femmes sont bien plus grandes, alors elle passe quasiment inaperçue en étant de taille très moyenne. Sa silhouette est gracieuse, pour les temps actuels. Ici, nulle jeune femme ne reçoit l’éducation du maintien et c'en est presque dérangeant. Elle est d’une élégance raffinée qu’elle cultive avec des vêtements de haute couture toujours parfaitement ajustés. Constance porte les cheveux longs, presque toujours rangés en chignon sophistiqué. En grande occasion, il n’est pas rare de la voir porter une tiare, les modes ont popularisé leur port, elles sont charmantes sans tendre vers l’ostentatoire. Elle peut aussi opter pour un chapeau, se couvrir le chef demeure un gage de bon goût. Elle se maquille peu mais redonne de la vie à son minois éteint. Ses yeux étaient plus sombres avant, du moins le pense-t-elle. Aujourd’hui ils sont d’un bleu nuit romantique et glacial.

Caractère

Constance n’a pas beaucoup le sens de l’humour. Elle se fait rire, mais c’est souvent au détriment des autres. Cette femme est portée par une grande fierté ; elle se vexera rapidement et se fermera en un mutisme dérangeant. Elle n’est pas impulsive mais toutes les émotions trop vives, elle préfère les ruminer pour plus tard. Une dame ne s’épanche pas sur les débordements de son cœur et son éducation de très haute famille lui colle à la peau. Alors, elle essayera d’user d’intelligence pour ne pas compromettre son intégrité et déploie une finesse d’esprit qui lui valut de briller dans la diplomatie. Constance est de nature loyale, la suprématie des vampires elle y a toujours crue, mais elle se fait malgré elle aux principes d’alliances pérennes. Les humains l’ont émue un temps, mais elle aime les voir comme du simple bétail à présent. Un reste de sa vie humaine parmi les esclavagistes certainement…

Possessions

Au travers des années, elle s’est dotée d’une grosse fortune, héritée de ses deux époux. Ainsi, elle possède plusieurs domaines en France, au Royaume des Pays-Bas et dernièrement, une grande maison dans un des plus beaux quartiers de Londres. Elle bénéficie d’une rente généreuse due à son rang et fait fructifier une partie de sa fortune en toute intelligence.

Histoire

Entourage

Prince de Paris, Édouard Delacroix, pour qui elle œuvre en Angleterre. Les relations sont professionnelles, mais elle le déteste en secret.

Prince d’Orléans, Joseph Borèle, longue amitié, homme qu’elle a connu de son vivant et qui était son ami durant le XXe siècle

Eliott Sanders : Major d’homme britannique dont elle loue les services depuis qu’elle est arrivée dans la capitale. Il lui sert de guide et est souvent de bon conseil. Il ignore sa nature, elle est très discrète.

Pauline Carret : Dame de compagnie, assistante. C’est une très jeune vampire qui n’avait pas envie de s’éterniser dans les pattes de son créateur. Elle a trouvé ce poste et est très enthousiaste par cette affectation Londonienne.

Autres : Constance garde un œil sur la descendance de sa famille et a déjà pris par le passé certains de ses membres pour filleuls. Aucun, actuellement.

Histoire

Quelques souvenirs humains.

Difficile de dissocier sa vie de celle de son père, le comte Joseph de Villèle. En toute bonne foi, il faudrait même débuter un peu plus loin dans la hiérarchie, car il y avait une main de fer qui joua sur l’avenir de la famille, Grand-Mère Ombeline. Cette femme née d’une grande lignée avait épousé un très bon parti et ensemble, ils devinrent les plus gros propriétaires de l’île de Bourbon, l’île que l’on connaît de nos jours sous le nom d’île de la Réunion. Ils étaient des exploitants hors pairs, de café et de canne à sucre et savaient garder les esclaves en plutôt bonne santé. Étrange mirage que cette femme-là, providentielle pour les colons, incarnation du Diable pour les locaux. Ombeline maria sa fille à ce bel officier libéré de prison par les Anglais après les avoir combattus dans l’Océan indien. Quelque temps plus tard, Joseph et son épouse Mélanie mirent au monde une jolie Constance.

La famille vivait dans un paradis naturel incroyable et la fillette se plaisait à contempler les couleurs et à profiter des parfums du monde. Même si la fortune souriait aux colons, Joseph, fidèle à la cause des Bourbons fut rappelé en France. S’il avait évité les affres de la Révolution, il était l’heure de revenir à la politique qui éloignait la France de sa destinée. L’abolition de l’esclavage, un empereur… C’était le chaos. Il fallait que les royalistes se retrouvent, s’unissent et portent la bannière des Bourbons jusqu’au trône.

L’aventure sur la patrie mère débuta alors. Depuis le domaine familial en Haute-Garonne, son père œuvrait en politique pour ses convictions conservatrices. La jeune fille elle, se faisait au quotidien de dame, apprenait la lecture des classiques, du latin, du grec, du clavecin, de l’histoire, des langues, de l’étiquette… Constance était une élève soignée. Futée, elle comprit que son avenir ne se dessinerait qu’au travers d’un bon mariage et alors que sa mère suintait d’un romantisme désuet, Constance elle, ne craignait pas d’épouser un homme âgé, pourvu qu’il soit un excellent parti. Sa grand-mère la soutenait, alors pourquoi diable sa mère était-elle si précieuse ? Malheureusement, Constance était une « grande perche » peu chaleureuse… Aux bals, elle avait tendance à fatiguer ses cavaliers de discours politisés tant et si bien que sa sœur fut fiancée avant elle. Ce fut un outrage sérieux… Si offensant, qu’elle attendit la nuit avant la célébration de sa benjamine pour lui couper les cheveux. Ce fut un drame dans la famille mais Constance ne s’en voulut pas.

La ravissante brune patienta quatre années avant qu’un prétendant sérieux ne se présente. C’était un officier, comme son père qui était à présent Ministre au gouvernement du duc de Richelieu. Il s'appelait Louis du Vergier et portait un titre : il était Marquis de la Rochejaquelein. Les titres n’étaient parfois plus à l’image de ce qu’ils avaient été depuis la Révolution mais certaines familles avaient réussi à regagner leurs droits auprès de l’Empereur. Louis portait le nom de son père, un grand serviteur de la cause des Bourbons et un farouche opposant à Napoléon. Il eut l’approbation généreuse de Joseph, qui organisa les noces sans même attendre le consentement de sa fille.
Constance en fut ravie, elle ressemblait à son père quant aux affaires pragmatiques. De plus, Louis était plutôt élégant, bien élevé et audacieux. Elle avait alors vingt et un ans, et lui vingt-neuf ans. Ils s’entendaient bien, ils eurent un petit garçon, l’année suivante, Eugène en 1823. Louis hérita d’un grand patrimoine dont plusieurs terres et un château en Vendée dans lequel Constance aimait vivre. La politique se durcit entre les fidèles de Napoléon et ceux qui soutenaient la couronne légitime et pour une femme, Constance avait du tempérament, affichant avec grande maîtrise ses positions tranchées mais bien énoncées quant à la destinée du roi de France, devant écraser les prétendants de mauvaise engeance.

C’est au détour d’une réception, à l’occasion du couronnement du roi Charles X en 1825, qu’elle rencontra un émissaire du roi des Pays-Bas, Willem Van Anowrau. Joseph son père, était alors Président du Conseil du Roi de France et de Navarre et était devenu comte. Il faisait de sa fille aînée une élite des plus remarquables. Constance du Vergier, Marquise de La Rochejaquelein et fille du Comte de Villèle était d’une grande éloquence pour une femme de son temps. C’est peut-être ce qui attira cet homme d’Europe du Nord. Un gentilhomme semblait-il, mais qui se perdit dans la grâce de la Marquise. Il tomba fou amoureux d’elle...

Louis était infidèle et elle le savait. Alors par fierté, elle eut envie de lui faire honte. Elle était une femme forte et rancunière. Durant plusieurs mois, les deux amis s’échangèrent des correspondances d’abord anodines puis enflammées mais lorsqu’ils se retrouvèrent, c’était un soir de Printemps, sur Paris et rien ne ressembla à ce qu’elle avait imaginé.

Constance avait confié Eugène à une nourrice et s’était discrètement rendue dans un petit parc non loin de leur maison. Willem l’attendait, beau, princier. Il lui baisa les mains et ses yeux noirs brillaient d’une lueur méconnaissable. Là, contre toute attente, sous le parfum des lilas, il posa un genou à terre et la demanda en mariage. Constance le repoussa, confuse et armée d’un petit rire nerveux du bout des lèvres. Elle était mariée. Willem l’embrassa alors pour mieux se faire comprendre et elle perdit maîtrise d’elle. Sous son emprise, elle ne réalisa pas ce qu’il lui dévoilait et qui il était. Il l’avait choisie, il avait eu la bénédiction des siens et elle pouvait devenir sienne. Louis ne poserait plus de soucis, car il n’était plus. Alors, libérée du carcan religieux de sa conscience, Constance lui dit « oui » sans véritablement savoir dans quoi elle s’embarquait. Sans attendre, Willem la mordit avec amour et fougue. Elle mourut vite, dans son étreinte immortelle.

Les saveurs de l’immortalité

Paris, 1860

Eugène mourut, il avait trente-sept ans. Constance ne pourrait plus le voir, et l’avait abandonné à ses trois ans. Non, il n’avait manqué de rien, sinon de sa mère, de son père et de la vérité. Il avait grandi dans le mensonge, le mystère, le meurtre et la désillusion. Ce fut la perte de son enfant qui transforma véritablement la belle brune en vampire. Avant, elle n’était que la compagne de Willem, euphorisée par sa nouvelle nature et le piment de la non-vie. Dorénavant, ses souvenirs la hanteraient, la vie mourrait devant elle et elle demeurerait impassible, impuissante face au temps. C’est alors que son don de glace se dévoila. Progressivement et au même rythme que son humanité qui s’éteignait. Willem lui apprit beaucoup de choses durant ces premières années: la chasse, l’hypnose mais pour elle, c’était dans la discrétion qu’elle voyait la grandeur de leur race. Feindre de vivre, était un art qui lui permit de se confondre parfois dans quelques ressentis humains et d’oublier le temps.

Paris, 1903

Constance ne connaissait plus véritablement ses sentiments pour son créateur. Elle l’aimait, oui. Par le sang, par le cœur, mais il y avait ses entrailles qui avaient fait d’elle une mère et alors qu’il lui avait dit qu’elle s’en remettrait, c’était faux. Alors, elle l’aimait autant qu’elle le haïssait, au nom de l’éternité et au nom de la nuit. La jeune vampire fut introduite à la cour du prince de Paris, mais elle était lasse de l’étiquette et de l’apparat. Le Prince était d’une belle présence, mais elle ne succomba pas à ses charmes, elle n’en avait rien à faire. Ce n’était plus sa vie. Elle devait mourir une nouvelle fois. Sa foi ne la sauvait plus dans les mystères de l’immortalité où le paradis n’était plus accessible.

Constance décida de partir en retraite, dans un monastère bénédictin des Pays-Bas, ne voulant rompre ni avec sa foi, ni avec Willem mais en finir avec la France pour le moment. Enfin, elle découvrit la femme qu’elle était. Elle jeûna, tant qu’elle dut dompter sa bête et bien qu’elle fut effrayante, elle pouvait la nourrir de ses regrets et de ses péchés pour en faire une compagnie salvatrice. Une gardienne de son âme, une lumière pour ne pas commettre le péché mortel du suicide.

Allemagne 1920

De nouveau auprès de Willem qu’elle chérissait autrement et de nouveau, Constance entreprit de participer à la reconstruction de la valeureuse cité de Hambourg. La guerre avait été un outrage pour tous les pays mais si les soldats étaient tombés, le peuple lui, était encore mutilé. Émissaire au nom du prince vampire d’Amsterdam, Willem veillait aux restes des prisonniers belges captifs. Constance elle, était loin des questions politiques, mais il y avait des gens à protéger. Du bétail, mais du bétail à la merci du contrôle des créatures de la nuit qui se réunissaient pour grappiller les miettes de désespoir. C’est à cette époque que Constance redevint une femme à la langue engagée et qu’elle découvrit que sa bête sentait le passage des lycans avec vigueur. Elle servit avec passion le prince de Hambourg qui reconnut en elle une conseillère précieuse. Il vanta par ailleurs de l’avoir à ses côtés auprès de son homologue parisien, très possessif quant aux ouailles de sang français.

Allemagne 1934

Adolf Hitler, un humain qui se démarquait des autres et dont le parti prit le pouvoir sur tout le pays. Constance menait la belle vie à Hambourg. Si elle comprenait le suprématisme sous ses différentes formes, elle trouvait les mortels forts amusants pour ne pas dire idiots. Tout cela sentait la guerre à plein nez mais quand on est immortel, le sang permet de changer de chapitre dans la non-vie.

La seconde guerre éclata. Le prince de Paris lui demanda de rentrer, mais elle s’y refusa. Elle avait la protection du prince de Hambourg et même si les luttes mortelles ne séparaient pas les nations de la nuit, le prince de Paris, préférait avoir ses sangs favoris à l’abri. À force d’insister, elle accepta de revenir mais dut laisser Willem derrière elle, missionné dans la cité.

Un drame survint, le bombardement de Gomorrhe. La ville de Hambourg fut rasée, plus de quarante-cinq mille âmes s’évanouirent. Willem également. Constance avait regagné la cour de Paris lorsqu’elle apprit la nouvelle. Le Prince la reçut pour présenter un semblant de compassion, mais il en profita pour tenter de la convaincre à devenir une de ses favorites. Outrée, brisée, elle manqua d’user d’un simple regard de son don le plus douloureux sur son prince. Elle préféra partir, pour panser les restes de ce qu’elle était.

Constance quitta Paris, se retira dans le domaine de son enfance en Haute-Garonne et passa pour disparue auprès de la cour de Paris, celle de Bordeaux et celle d’Orléans. Elle se laissa dépérir longtemps. Un mortel connaît le deuil durant de longs mois. Pour elle il dura de longues années. Constance ne voulait plus se nourrir et seule sa bête la faisait suffisamment vibrer pour chasser. Elle ne succomba pourtant pas, mais elle devint folle, parfois.

La femme d’aujourd’hui

Elle ne pensa pas connaître un si grand chagrin, mais lorsque les nuits reprirent de leur poésie, le monde avait changé. Constante découvrit les années quatre-vingt-dix. C’était d’abord vulgaire puis, elle y trouva un certain charme. Les humains étaient faibles et pourtant ils coloraient le temps avec tant de nouveautés. Les femmes étaient souillées et fières de l’être, les races se mélangeaient, comme si l’humanité cherchait à détruire sa dignité. Elle dépassait l’entendement de la pieuse vampire, mais elle se nourrit de leur perdition comme d’un remède contre l’ennui. Il y avait tant à apprendre.

Se sentant de nouveau assez forte, elle retrouva la trace de la descendance d’Eugène, elle usa de quelques bons avocats pour remplir les caisses de sa lignée ternie. Il y eut une fille, Sophie, qu’elle trouva fort plaisante. Son caractère, ses injures, ses passions. Elle en fit sa filleule, pour qu’elle ne manque jamais de rien. C’est à ce moment qu’elle reprit son nom de jeune fille et redevint Constance de Villèle.

En parallèle, la vampire renoua avec le prince d’Orléans qui lui avait permis de quitter Paris au lendemain de la perte de son époux. Il lui confia que la politique des Conseils était fragile, que le prince de Paris tentait d’avoir de l’ascendance sur les autres princes de France et qu’il serait bon d’avoir un élément pour veiller à ce qu’il ne dérape pas. Constance sentit que c’était l’heure pour elle de jouer de nouveau dans la cour de la nuit.

Paris, 2015

Vingt ans qu’elle travaillait dans l’ombre pour tirer le plus de ficelles. Édouard Delacroix était un beau parleur, un menteur, mais elle était enfin dans son cercle restreint. Il ne la convoitait plus depuis le dernier outrage et il mit du temps avant de reconnaître enfin qu’elle était une conseillère fiable et pertinente. Il y eut la guerre encore avec une autre partie du monde, la politique se resserra du côté des vampires, ils instaurèrent le puçage. C’était détestable mais Constance s’y plia… Ainsi, à l’image de son père, conseiller du Charles X, Constance œuvra dans les sphères de la politique parisienne, voguant régulièrement dans les autres grandes cités du pays, puis parfois à l’étranger aux vues de ses très bonnes relations auprès des différentes cours. Naturellement, elle devint une diplomate de premier rang, usant de prestance et de finesse pour transmettre la parole de son Prince avec les conseils et la dérision nécessaire pour que nul ne s’en offense.

Pourtant en 2068, le prince de Paris revint à la charge pour séduire la belle. Orgueilleux, il ne comprenait pas qu’elle l’écarte systématiquement et qu’on ne lui connaisse d’ailleurs pas de nouvelle conquête depuis Willem. C’est lors d’un entretien fort désagréable qu’il se perdit en une confidence dangereuse ; il avoua avoir eu connaissance du bombardement de Hambourg et qu’il avait encouragé le prince des lieux de garder Willem à ses côtés. C’était un aveu qui n’était pas même conscient, sous l’effet d’un sang alcoolisé. Le cœur pétrifié, Constance parvint à se retirer sans qu’il ne soupçonne son tourment.

C’est ainsi, qu’elle demanda à ce qu’on l’affecte à la cour de Londres, là où elle ne connaissait personne, là où le prince Delacroix n’avait pas beaucoup de sympathisants, là où peut-être elle pourrait définir ce que sa bête et elle ferait en temps venu. La traque du tueur en série, la crise de la dynastie… autant de raison pour qu’un conseiller de premier ordre puisse être délégué en temps complet auprès de la cour de Londres pour être l’ambassadrice parisienne.


Derrière l'écran

• Comment avez-vous découvert le forum ? Pourquoi l’avoir choisi ?
Je l’avais repéré depuis un moment via des top site je crois. Puis, là je cherchais un bon forum avec vampire mais pas grosbill ni maître/esclave… Alors contexte très intéressant + graphisme attrayant = adhésion.

• Êtes-vous très actif ? Moyennement actif ? Très occupé IRL ?
Active régulière – très active.

• Si vous veniez à disparaître définitivement, que devons-nous faire de votre personnage ? (le considérer comme mort, le mettre en prédéfini, etc.)
Il peut être reparti en France (disparu), ou être mort.

• Une remarque ? Un commentaire ?
SVP, ne modernisez pas le forum au point d’en faire une interface trop complexe ou avec forum horizontal… On voit rien et ça me fait fuir.

• Avez-vous bien signé le règlement ?
Oui
Revenir en haut Aller en bas
Baby Blue

avatar

Andi Wilson
Baby Blue

Inscription : 20/12/2015

À SAVOIR
Âge : 23 ans
Couleur de parole : #ff6600
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion04/10
3Super Force03/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Ven 17 Mar - 14:11

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
Soviet Hunter

avatar

Natalia Kulshka
Soviet Hunter

Inscription : 23/07/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Célérité04/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Ven 17 Mar - 18:55

Bienvenue o/


Revenir en haut Aller en bas
Télépathe Frigide

avatar

Kiia L. Lönnrot
Télépathe Frigide

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 24 ans
Couleur de parole : #99ccff
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Télépathie05/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Ven 17 Mar - 20:55

Welcome et bon jeu parmi nous =^^=


 
Kiia's Theme

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Coeur de loup-garou

avatar

Lux McArthur
Coeur de loup-garou

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 20
Couleur de parole :
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité05/10
2Volonté04/10
3Manipulation05/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Sam 18 Mar - 11:26

Bienvenue ma petite dame Cool





"Le plus grand ennui, c'est exister sans vivre."
Victor Hugo
Revenir en haut Aller en bas
Madame de Glace

avatar

Constance de Villèle
Madame de Glace

Inscription : 16/03/2017

À SAVOIR
Âge : 268
Couleur de parole : #666699
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose02/10
2Discrétion04/10
3Iceberg04/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Sam 18 Mar - 17:48

Merci mesdames! Heureuse d'être atterrie parmi vous!
Revenir en haut Aller en bas
Em'Omega

avatar

Zackarito Fox
Em'Omega

Inscription : 04/11/2016

À SAVOIR
Âge : 33 ans (Mars 2036)
Couleur de parole : #AFA27B
Dons:
DonsTypeNiv
1Force03/10
2Bestialité03/10
3Détresse04/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Dim 19 Mar - 0:37

Bienvenue petite Dent-crochu ! Au plaisir de rp avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Master of London

avatar

The Smog
Master of London

Inscription : 10/05/2009

À SAVOIR
Âge : Vieux
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Dim 19 Mar - 19:58

Bonsoir Constance !

Nous sommes ravis de te voir nous rejoindre. Avant de pouvoir te valider, quelques petites modifications s'imposent !

- Concernant sa 3ème discipline :
Pas de soucis sur le don en lui-même, nous demandons en revanche des détails supplémentaires sur le processus et ses limites.
Nous supposons que ce don passe par un contact visuel, est-ce exact ? Aussi, si le contact est stoppé, l'effet s'arrête-t-il également ? Il nous faudrait une sorte de mode d'emploi en gros ^^

- Concernant son contrôle à la Bête :
Nous n'avons pas bien compris ce qui stimule sa Bête. Dans la section tu parles de présence avec des lycans, mais plus loin dans l'histoire tu dis :
Elle découvrit sa bête et bien qu’elle fut effrayante, elle pouvait la nourrir de ses regrets et de ses péchés pour en faire une compagnie salvatrice. ".
Lorsque nous parlons de stimuli, nous cherchons simplement à connaitre ce qui agite la Bête pour ton personnage, à quoi réagit-elle principalement ?

- Concernant l'histoire :
Nous sommes très enthousiastes à l'idée d'avoir une ambassadrice en provenance de Paris, cela te promet des rp riches et intéressants. En revanche, un peu de chipotage sur le détail du titre de Comtesse.
En 1825, tu ne peux pas être Comtesse de Villèle. Si ton père est en vie, il porte le titre, s'il est mort, alors tu n'as pas pu en hériter puisque les femmes n'héritent pas des titres nobiliaires de l'Ancien Régime.

Enfin à un moment tu écris :  "Constance quitta la Capitale parisienne, se retira dans le domaine de son enfance et passa pour disparue auprès de la Cour de Paris, celle de Bordeaux et celle d’Orléans."
Nous n'avons pas bien compris. Le domaine de son enfance n'était-il pas dans l'Ile Bourbon ? A moins que tu ne parles du domaine après leur retour en France, auquel cas il semble bizarre encore une fois que Constance ait pu en hériter. À la mort de son père, et si Constance n'a pas disparu avant, le domaine a du se transmettre à un frère ou un cousin le plus proche ou au pire à son fils Eugène s'il y a eu une exception pour ce cas précis. A moins que Constance l'ait racheté plus tard ?
Nous ne sommes pas contre cette idée mais souhaitons juste une explication ^^

- Dernier point, nous souhaiterions que tu effectues une relecture des textes ainsi que les corrections qui s'imposent. Nous pouvons t'y aider si tu le souhaites. Il y a notamment un usage totalement anarchique des majuscules et quelques soucis d'accord.

Voilà, en gros que de petits détails à réajuster. Le contexte est compris et le personnage riche en potentiel, nous espérons le voir rapidement œuvrer dans les rues de Londres.
Nous restons à ta disposition au besoin,

Le Staff


I'm The Smog... you can't escape, I'm everywhere. Like thousand of nightmare birds, I'm watching you...
Revenir en haut Aller en bas
Madame de Glace

avatar

Constance de Villèle
Madame de Glace

Inscription : 16/03/2017

À SAVOIR
Âge : 268
Couleur de parole : #666699
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose02/10
2Discrétion04/10
3Iceberg04/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Jeu 23 Mar - 19:38

Merci beaucoup pour vos remarques, je sais que la période historique est un peu compliquée en plus à suivre.

Tout est -je l'espère- rectifié :
-Explication du don: c'est son regard (etc etc), ça pourra progresser au simple contact mais pas avant longtemps.
-Détail pour la bête : donc quand elle a trop faim (type jeûne) et présence prolongée avec des lycans (ils sont dangereux pour elle alors sa bête elle dit "nooon").
-En effet, si Constance a été marquise en épousant Louis elle n'a pas pu porter le titre de comtesse! Merci!
-J'ai corrigé les majuscules qui effectivement faisaient la fête, je ne crois pas avoir trouvé beaucoup de problèmes d'accord alors je veux bien un petit coup de main/oeil que je repère!

J'ai hâte!

PS: peut-on corriger mon identifiant en Constance de Villèle, ya pas de majuscule sur le de...
Revenir en haut Aller en bas
Tyran en chef

avatar

The Thames
Tyran en chef

Inscription : 15/11/2014

À SAVOIR
Âge : /
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Dim 26 Mar - 19:25

Bonsoir Constance,

Merci d'avoir retravaillé ta fiche.
Concernant la 3e compétence, nous sommes d'accord, nous espérons que tu sauras en user raisonnablement en jeu, compte tenu du fait qu'il ne compte que 4 points pour le moment =)

Concernant la Bête, nous ne sommes pas certains que tu aies bien saisi de quoi il s'agit.
Ce que l'on nomme la Bête, c'est la part animale et incontrôlable du vampire, c'est ce qui fait de lui un tueur sanguinaire qui n'a plus rien d'humain. Compte tenu de ce que tu as mis dans ta description, nous comprenons que, si Constance ne se nourrit pas régulièrement ou si elle est en contact prolongé avec des lycans, elle ne pourra bientôt plus se contrôler et devra à tout prix étancher sa soif. C'est bien ça que tu as en tête ?

Dans l'histoire, tu écris :
"même si les luttes mortelles ne séparaient pas les nations de la nuit, le prince de Paris, préférait avoir ses sangs « les plus purs » à l’abri."
=> qu'entends-tu exactement par les "sangs les plus purs" ?

Concernant les coquilles que nous avons repérées, nous t'en envoyons quelques exemples par mp pour te guider.

Enfin, nous procéderons à la correction de la coquille dans ton nom sans problème.

Bon courage et surtout préviens-nous quand tu auras fini de relire =)

Bonne soirée,

à bientôt,

Le Staff
Revenir en haut Aller en bas
Madame de Glace

avatar

Constance de Villèle
Madame de Glace

Inscription : 16/03/2017

À SAVOIR
Âge : 268
Couleur de parole : #666699
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose02/10
2Discrétion04/10
3Iceberg04/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Lun 27 Mar - 12:34

Merci beaucoup pour votre aide de relecture. J'en avais trouvé une ou deux mais à force de se lire, on n'y voit plus clair. Merci pour votre œil de lynx et vos suggestions grammaticales évidentes.

Petite note pour l'orthographe des noms: J'ai fait un vampire qui provient d'une période historique que je connaissais mal (oui oui) afin de vraiment bosser cette époque (maso bonjour) et pour cela, je me suis basée sur des vraies personnes afin de suivre une certaine cohérence. Du coup Joseph de Villèle est issu d'une famille anoblie mais devient comte en 1822 seulement (sous Charles X). La Grand mère (sa belle mère) s'appelle Ombeline ou Ombline (les deux écritures semblent valides) mais je suis d'accord, je préfère Ombeline, je corrige ça. Si Constance n'a pas existé, Louis du Vergier de La Rochejaquelein "père" oui, alors j'ai gardé cette orthographe officielle pour le fils imaginaire.

Concernant la bête c'est ce que j'avais en tête, si elle ne veut pas devenir incontrôlable, elle doit se nourrir régulièrement et se tenir à distance raisonnable des lycans. (Les croiser dans la rue ça va mais en côtoyer... oulala ce qui peut être drôle en jeu, car elle devra faire beaucoup d'effort pour se dompter.) Dès qu'elle sent que sa bête revient, elle doit prendre soin d'elle, se nourrir, se protéger.. Donc elle la considère comme un garde fou pour ne pas succomber à la folie et se perdre à jamais.

J'ai corrigé la mention des sangs les plus purs, je voulais surtout dire que le prince était possessif avec les français qu'il veut garder auprès de lui; j'ai changé pour ses "sangs favoris"... l'idée reste mais sans le caractère "hérédité sanguine qui n'a pas lieu d'être"

Pour le pouvoir, je ne pensais pas à une interprétation régulière et disproportionnée, elle lancera des migraine de temps en temps mais je ne pense pas faire parti des "profiteurs" des limites d'une règle. Cela dit, si j'ai un doute sur l'utilisation, je viendrai demander et vous invite à me signaler si j'en abuse!

A voté!
Revenir en haut Aller en bas
Tyran en chef

avatar

The Thames
Tyran en chef

Inscription : 15/11/2014

À SAVOIR
Âge : /
Couleur de parole : #A61E1E
Dons:
DonsTypeNiv
1
2
3

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Mar 28 Mar - 21:17

Bonsoir Constance,

Nous te remercions de tes efforts et de ta patience.
Merci également pour tes précisions, nous sommes sur la même longueur d'ondes visiblement Smile

Sans plus attendre :

Félicitations pour ta validation !


Tu peux désormais te lancer dans le jeu, nous te rappelons cependant que :

- Même s'il n'y a pas de limite de RP simultanés, tâche d'être cohérent et maître de tes capacités à pouvoir répondre à tes partenaires ;
- Tu peux lancer un Rp libre et attendre que quelqu'un te réponde ou bien faire une demande dans la section appropriée ici ;
- Tu peux également te servir des missions disponibles pour ton premier Rp , plus d'informations ici ;
- N'oublie pas de remplir ton carnet de bord et ta fiche d'évolution au fur et à mesure de ta progression dans le jeu. Cela permet aux autres joueurs de voir où tu en es ;
- Si certaines choses restent floues, n'hésite pas à contacter un membre du Staff qui prendra à coeur de te répondre rapidement ;
- Reste le plus important pour nous, te souhaiter la bienvenue et un excellent jeu sur notre forum =)
Revenir en haut Aller en bas
Canon sous le cambouis

avatar

Elena Harper
Canon sous le cambouis

Inscription : 22/01/2016

À SAVOIR
Âge : 26 ans
Couleur de parole : #99cc00
Dons:
DonsTypeNiv
1Dextérité04/10
2Volonté03/10
3Mécanique03/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Mar 28 Mar - 21:58

Bienvenue parmi nous et félicitations pour ta validation =)
Au plaisir de se croiser en RP ^^


Fiche - Evolution du personnage - Carnet de bord - Couleur de parole : #99cc00
Revenir en haut Aller en bas
SDF du VII

avatar

Julian Blake
SDF du VII

Inscription : 18/02/2015

À SAVOIR
Âge : 137 ans
Couleur de parole : #ffcc33
Dons:
DonsTypeNiv
1Hypnose05/10
2Discrétion02/10
3Célérité07/10

MessageSujet: Re: Constance de Villèle    Mar 28 Mar - 22:15

Welcome !


"Les monstres et les fantômes existent. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois ils gagnent."
- Stephen King. -
Haunted
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Constance de Villèle    

Revenir en haut Aller en bas
 

Constance de Villèle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VII : Le Requiem :: 
 :: Présentation des personnages :: Fiches Validées :: Vampires
-